Sept nouveaux cas positifs ont été détectés en Principauté ce mercredi 14 octobre, le premier pic depuis mi-septembre. Dans une allocation télévisée, le président français Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’un couvre-feu en Île-de-France et dans huit métropoles.

Le bilan sanitaire de Monaco s’élève désormais à 248 personnes touchées par le coronavirus depuis le début de la pandémie. Quatre patients, deux résidents et deux non-résidents, sont hospitalisés au CHPG. Il n’y a plus aucun patient en réanimation. Le nombre de personnes guéries est toujours de 217. Enfin, 28 personnes sont suivies par le Centre de Suivi à Domicile. La situation en Principauté semble rester sous contrôle : Monaco affiche un taux de positivité de 2.67% contre 8.2 % en France.

« Le virus est partout »

Ce 14 octobre, Emmanuel Macron a annoncé à la télévision l’application de plusieurs mesures destinées à endiguer la propagation du virus. Dès samedi à minuit, un couvre-feu sera instauré en Île-de-France mais aussi dans les métropoles d’Aix-Marseille, Montpellier, Toulouse, Lyon, Grenoble, Saint-Étienne, Lille et Rouen. Pendant au moins quatre semaines, les sorties dans ces zones seront interdites entre 21h et 6h. Sauf exception (retour du travail après 21h, travail de nuit ou urgence sanitaire) le non-respect du couvre-feu sera pénalisé d’une amende de 135 euros.

Selon le dernier comptage de l’AFP datant du 14 octobre, le nombre de cas confirmés dans le monde s’élève à 38,3 millions de personnes, tandis que plus de 1,088 million de décès ont été constatés. Face à l’augmentation du nombre de contaminations, le Portugal a décidé de décréter l’état d’urgence alors que les Pays-Bas ou encore l’Espagne ont décidé la fermeture des bars et des restaurants.