L’« absolue Pays de Grasse » – un concentré extrait de plantes à fleurs, cueillies et transformées dans les départements des Alpes-Maritimes, du Var et des Alpes-de-Haute-Provence – a rejoint la famille des indications géographiques le 6 novembre dernier.

C’est la dixième indication géographique depuis l’entrée en vigueur du dispositif, et la première pour la région Sud selon l’Institut national de la propriété industrielle (INPI). Situé entre mer et montagne, le pays de Grasse est un territoire où les plantes à parfum ont trouvé des conditions climatiques idéales. Ces dernières ont fait de la région : le berceau historique de la parfumerie française. Des qualités auxquelles s’ajoutent celle mentionnées par Pascal Faure, directeur général de l’INPI : «  Le travail collaboratif mené par la filière a été exceptionnel, dans une démarche associant les agriculteurs et les industriels concernés. Capacité de mobilisation, ambition et qualité unique constituent des atouts remarquables, qui ont permis l’obtention de cette indication géographique. »

La protection d’un patrimoine

À noter qu’une indication géographique a pour but de distinguer un produit originaire d’une zone géographique déterminée possédant des qualités, une notoriété ou des caractéristiques liées à un lieu d’origine. Autrement dit, elle protège des contrefaçons et autres copies. Une nécessité pour Julien Maubert, directeur division Matières premières de la société Robertet à Grasse, comme le rapporte nos confrères de France 3 Provence Alpes Côte d’Azur : « L’intérêt est de protéger notre savoir-faire unique, présent à Grasse depuis des générations. » D’ailleurs, cette façon de travailler avait été reconnu en 2018 comme patrimoine immatériel de l’Humanité selon l’UNESCO.

Sept entreprises concernées par l’homologation

L’indication géographique signifie que les étapes de cueillettes, production et transformation devront se faire dans les Alpes-Maritimes, le Var et les Alpes-de-Haute-Provence. 90 % des transformateurs de cette zone sont représentés par sept entreprises, soit celles concernées par l’homologation. Parmi elles : Firmenich (Grasse), Jean Gazignaire SAS (Pégomas), IFF-LMR (Grasse), Mane (Bar-sur-Loup), Payan Bertrand SA (Grasse), Robertet (Grasse) et Sotraflor (La Roquette-sur-Siagne).