L’Institut Monégasque de la Statistique et des Études Économiques (IMSEE) a présenté, mardi 15 décembre, le Bulletin de l’Économie de la Principauté relatif au 3e trimestre 2020. L’occasion pour le Gouvernement de discuter du plan de relance.

Fin septembre 2020, la Principauté dénombrait 4 500 emplois de moins qu’en septembre 2019 dans le secteur privé, soit une progression par rapport à juin 2020. À en croire le conseiller aux Affaires sociales et la Santé, Didier Gamerdinger, le CTTR (Chômage Total Temporaire Renforcé) – prévu jusqu’au 31 mars 2021 – a permis d’amortir la baisse. « Le Gouvernement aura consacré d’ici la fin de l’année près de 110 millions d’euros, soit 10 % de son budget, aux différentes aides, dont le CTTR. »

>> À LIRE AUSSI : Le Gouvernement s’engage à soutenir l’emploi à Monaco jusqu’au printemps 2021

En effet, grâce aux mesures de soutien aux entreprises, les radiations d’établissements étaient inférieures à 2019 (328 contre 374). De plus, le solde entre créations et disparitions d’entreprises est resté positif, malgré une nette baisse des créations au mois de septembre.

Comme un air de 2017

Sophie Vincent, Directeur de l’IMSEE, est sans appel. « L’économie monégasque continue d’être impactée par la situation sanitaire. » C’est dire que l’annulation des rendez-vous des réassureurs et du Monaco Yacht Show n’arrange rien. Et la fréquentation de 60 % lors des mois de juillet et août n’a pas suffi à rattraper le retard du printemps.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Philippe Ortelli (FEDEM) : « La Principauté a toujours su rebondir rapidement après les crises »

Ainsi, 2020 est en recul et le chiffre d’affaires de la Principauté est en baisse de 11,5 %. Toutefois, il reste proche des 10 Mds €, soit le niveau 2016-2017. De son côté, le conseiller aux Finances, Jean Castellini, a précisé l’importance « d’effets immédiats comme l’injection dans l’économie de 5,5 millions d’euros à travers le fonds rouge et blanc. »