Le 5 octobre dernier, à l’occasion de la séance publique du Conseil National sur le budget rectificatif, le ministre d’État Pierre Dartout a annoncé la prolongation du Chômage Temporaire Total Renforcé (CTTR) jusqu’au 31 mars 2021.

« Nous pensons qu’au mois de décembre, la crise ne sera pas réellement derrière nous. Le Gouvernement a considéré qu’une vraie réponse consistait à indiquer que le CTTR serait prolongé jusqu’au 31 mars prochain », a répété Didier Gamerdinger, Conseiller de Gouvernement – Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, à Monaco Info.

Neuf millions d’euros pour prolonger le CTTR

Le prolongement de cette mesure, mise en place depuis le mois d’avril, a été budgété à neuf millions d’euros. Aucun justificatif ne sera demandé pour les activités « fortement impactées par la crise », à savoir l’évènementiel, la culture, les loisirs, les hôtels, le sport, les agences de voyages, les restaurants, les commerces de proximité ou encore les établissements de nuit. Pour les autres « impactées par ricochet », le CTTR ne sera accessible que si les entreprises justifient d’un recul d’au moins 30% du chiffre d’affaires.

« Étant donné que le CTTR est considéré comme une aide au retour d’activité, celle-ci doit impérativement se poursuivre pour continuer à en bénéficier », a précisé le ministre d’État le 5 octobre. Enfin, en cas de plan social, à l’image du plan de restructuration global annoncé par la Société des Bains de Mer la semaine dernière, le reste à charge des salaires par l’entreprise passera de 20 à 30%.