Les passionnées d’horlogerie auront le regard tourné vers Monaco les 23 et 24 janvier prochains. Avec plus de 300 lots, le moins que l’on puisse dire est qu’ils en auront pour leurs yeux lors de la vente aux enchères proposée par Antiquorum.

« Faire mieux si possible, ce qui est toujours possible. » Toujours cette maxime en tête, Antiquorum a décidé en 2020, d’ouvrir des bureaux permanents à Monaco en s’associant avec Mc Luxury Auction dont le savoir-faire et la rigueur sont indéniables. Ensemble, ils ont rassemblé plus de 300 lots pour cette vente aux enchères qui aura lieu à l’Hôtel de Paris. Un pari qui n’était pas de tout repos. D’autant plus en cette année marquée par la crise sanitaire et économique liée à la Covid-19.

Nous sommes heureux de proposer des pièces exceptionnelles représentatives de toute l’histoire de l’horlogerie.

Florilège de grands noms

La marque Rolex sera présente avec plusieurs modèles dont Daytona Ref. 6239 « Paul Newman » sûrement réalisé pour le marché japonais. D’Audemars Piguet, il y aura la première référence en or de la Royal Oak, la 5 402 et sa version en acier. Dans un registre plus moderne, le catalogue proposera des ensembles de Patek Philippe, tout comme deux montres Journe (un des plus grands horlogers contemporains).

Tour de l’Ile : un joyau de l’horlogerie mis en vente

Reconnaissable grâce à son boîtier en or rose et son cadran noir, cette pièce de Vacheron Constantin nommée « Tour de l’Ile » contient 16 complications horlogères. C’est aussi le garde-temps le plus compliqué jamais manufacturé au cours du premier siècle de l’histoire de la montre-bracelet.