La mobilité douce et l’utilisation du vélo sont au coeur des préoccupations du Ministère de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme monégasque. En juillet 2019, « MonaBike » donnait un nouvel élan à l’offre de vélos électriques en libre-service. Aujourd’hui, le développement du système continue.

Au départ, MonaBike, initiative du Gouvernement Princier et de la Compagnie des Autobus de Monaco visait un doublement des stations et un triplement des vélos. Le système était aussi caractérisé par l’ouverture à la clientèle occasionnelle via une application mobile permettant de visualiser l’emplacement des stations et les vélos disponibles.

>> À LIRE AUSSI : MonaBike, le vélo en libre-service québécois qui décoiffe à Monaco !

Aujourd’hui, le succès est tel que MonaBike a multiplié par quatre sa fréquentation. En effet, il y a lieu de constater 2 100 abonnés et 342 000 trajets effectués en 2020.

Déploiement de vélos et stations

Dans le tunnel du Ténao à Saint Roman, Boulevard d’Italie, Boulevard de Belgique à proximité de l’entrée du Parc Princesse Antoinette, avenue de Grande Bretagne, rue des Lauriers et boulevard du Jardin Exotique ou encore devant l’école des Révoires, de nouvelles stations vont être installées dans les prochains jours. Au total, 43 seront disponibles tout comme 390 vélos BOOST en provenance du Québec.

Comment ça marche ?

  • Je choisis mon offre sur le site monabike.mc ou sur l’application PBSC; 
  • Je prends un vélo avec ma carte CAM sans contact en la présentant sur l’attache ou en scannant le QR code sur le vélo via l’application ;
  • Je rends mon vélo dans une station. La lumière verte de l’attache confirme la fin du trajet.