Si l’AS Monaco s’est fait peur, les Monégasques sont allés chercher la victoire, la septième consécutive, sur la pelouse du Nîmes Olympique (3-4), ce dimanche après-midi, pour le compte de la 24e journée de Ligue 1. Aleksandr Golovin a inscrit un triplé.

Ils sont passés par toutes les émotions. Portés par les prouesses d’Aleksandr Golovin, les hommes de Niko Kovac ont bien failli repartir de Nîmes sans la victoire dans les bagages. La faute à de trop nombreuses erreurs défensives, qui sont venues ternir la copie des Monégasques, qui ont parfaitement entamé la rencontre, touchés par la grâce d’un Golovin décidément sur une autre planète aux Costières.

Golovin et Monaco démarrent fort

Titularisé pour la première fois depuis son retour de blessure, l’international russe a ouvert le score d’une reprise du gauche en déséquilibre sur un centre de Fodé Ballo-Touré (0-1, 3′), avant de doubler la mise d’une frappe puissante imparable dans la surface de réparation sur un nouveau service de l’arrière gauche monégasque (0-2, 13′).

Des erreurs qui coûtent chères

Une entame de match parfaite, gâchée quelques minutes plus tard par la défense monégasque, passible, qui a laissé Nîmes revenir dans la rencontre. Sur un ballon chipé dans les pieds de Djibril Sidibé dans le couloir gauche, Zinédine Ferhat est allé éliminer Guillermo Maripan pour centrer à destination de Lucas Deaux (1-2, 23′), avant d’aller marquer lui-même suite à une perte de balle de Benoît Badiashile, qui a profité à Renaud Ripart, dont la frappe sur le poteau est revenue dans les pieds de Ferhat (2-2, 32′).

Aleksandr Golovin, encore lui

Au retour des vestiaires, l’ASM a repris l’avantage par l’intermédiaire de l’incontournable Golovin, auteur d’un coup-franc magistral (2-3, 62′) et qui quelques minutes plus tard a parfaitement lancé Kevin Volland dans la profondeur qui s’en est allé tromper Baptiste Reynet d’un sublime ballon piqué (2-4, 78′). Mais comme en première période, les Monégasques se sont fait peur jusqu’au bout, encaissant un coup-franc de Niclas Eliasson (3-4, 81′).

>> À LIRE AUSSI : ENTRETIEN. Sofiane Diop : « Je m’étais juré que je reviendrai à Monaco pour m’imposer »

À l’arrivée, les coéquipiers de Wissam Ben Yedder ont fini par s’imposer, enchaînant un septième succès consécutif. De quoi commencer sérieusement à songer à la lutte pour le podium ?