Le week-end dernier, alors que le département des Alpes-Maritimes s’est une nouvelle fois retrouvé confiné, Monaco a maintenu ses contrôles policiers, en stoppant certains automobilistes et voyageurs désireux de passer la frontière. La Principauté a également pris la récente décision de fermer trois de ses restaurants. 

Le renforcement des contrôles policiers se sont poursuivis le samedi 13 et le dimanche 14 mars derniers, à Monaco. 3423 véhicules ont donc été contrôlés, contre 3079 une semaine plus tôt. Cette fois-ci, ce sont 234 automobilistes qui ont été invités à faire demi-tour, dès leur arrivée à la frontière. À la gare de Monaco, 318 passagers ont également dû présenter un justificatif aux forces de l’ordre, et douze voyageurs n’ont pas pu rentrer au sein de la Principauté. Dans les restaurants monégasques, 214 clients ont, quant à eux, été contrôlés par la Sûreté publique qui n’a finalement pas constaté de situation irrégulière, le week-end dernier. 

Trois restaurants fermés pour non-respect des règles sanitaires

Si la Principauté autorise encore les déjeuners au restaurant entre 11h et 15h, le Gouvernement Princier a récemment pris la décision de fermer trois établissements qui ne respectaient pas les règles sanitaires instaurées pour lutter contre la Covid-19. Suite aux décisions d’un arrêté ministériel prises le 3 mars dernier, le restaurant Beef Bar s’est donc vu dans l’obligation de fermer ses portes pendant six jours, tout comme le restaurant Tre Scalini et celui du Pulcinella qui ont également dû baisser leur rideau pendant quatre jours. 

En effet, plusieurs employés des restaurants Tre Scalini et Beef Bar ne portaient pas le masque comme l’imposent les mesures sanitaires. La fermeture de l’établissement Pulcinella a, elle, été causée par un manquement au respect de la présentation d’un justificatif d’autorisation à déjeuner par plusieurs de ses clients.