Quelques jours après l’aboutissement du plan social de la Société des Bains de Mer, c’est au tour du luxueux hôtel Fairmont Monte-Carlo d’annoncer son plan de restructuration. L’actuelle pandémie de la Covid-19 a en effet contraint l’établissement à licencier plusieurs membres de son personnel. 

47 départs volontaires et 6 contraints. Ainsi se conclut le plan de restructuration du Fairmont Monte-Carlo, dont l’activité peine à se relancer depuis le début de la crise sanitaire de la Covid-19.  « Dès le début, nous avions expliqué que notre volonté était de conserver un maximum de savoir-faire, de limiter la casse et de trouver des accords permettant de satisfaire une partie du personnel qui se rapprochait d’un certain âge et qui, compte tenu de la crise, était intéressée à partir », a expliqué Pierre-Louis Renou, Vice-Président régional et Directeur général du Fairmont Monte-Carlo, lors d’une interview accordée à Monaco Info, le samedi 13 mars dernier. « Nous avons pu trouver des accords gagnants-gagnants, intelligents, équilibrés, et sans trop se disputer. »

>> À LIRE AUSSI : Verdict du plan social à la SBM: un soulagement pour les salariés

Vers une optimiste relance de l’activité

« En 2020, lorsque la situation sanitaire s’était calmée en juillet et août, nous avions observé un très bon retour du tourisme de proximité, que nous attendons également cette année», a ajouté Pierre-Louis Renou, en se réjouissant de la récente confirmation du Grand Prix de Formule 1 qui se tiendra au printemps prochain. Le luxueux hôtel se prépare également pour l’automne 2021, avec « l’accueil de séminaires, le retour de congrès et du tourisme d’affaires, pour reprendre une activité plus ou moins normale, au fur et à mesure.»