Le Gouvernement monégasque vient d’annoncer une évolution des mesures sanitaires pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Un dispositif qui entrera en vigueur ce lundi 19 avril.

Couvre-feu à 21h, ouverture des restaurants le soir… Face à la situation sanitaire qui s’améliore, le Gouvernement monégasque prend de nouvelles décisions. Cependant, Pierre Dartout, le ministre d’Etat prévient “Aujourd’hui nous constatons que les efforts paient, mais il n’y a pas de triomphalisme car nous sommes dans une guerre depuis plus d’un an”. Ces mesures évolueront donc en fonction de l’épidémie. Ainsi, les autorités feront un point sur la situation tous les 15 jours.

Pour justifier cet assouplissement, le gouvernement rappelle que 32 % de la population a déjà été vaccinée. Que ce soit les taux d’incidence et de positivité aux tests, le nombre d’hospitalisations et de prises en charge, tous les feux sont au vert.

>> À LIRE AUSSI : Covid-19 : baisse confirmée des infections, mais les patients sont de plus en plus jeunes

Une réouverture mesurée

Le couvre-feu sera bientôt réduit d’une heure et passera donc de 21h à 6h. Et ce, jusqu’au lundi 3 mai. La donne change également pour les restaurants qui seront autorisés à ouvrir en soirée, jusqu’à 21h30, aux résidents et clients d’hôtels uniquement. Les clients disposeront ainsi d’une dérogation jusqu’à 22h pour rentrer chez eux. De plus, à partir de la rentrée scolaire le 26 avril prochain, le sport en extérieur est de nouveau autorisé pour les écoles.

Limitation du public au Grand Prix Historique

Alors que la vente des billets pour le Grand Prix de Monaco a commencé depuis quelques jours, aucune précision n’avait été donnée sur les dispositions sanitaires. Le choix a été fait d’organiser la première journée du Grand Prix Historique à huis-clos. Les deux derniers jours, 6500 personnes seront acceptées dans l’enceinte de l’événement.

Seuls les résidents, salariés et clients d’hôtels monégasques auront accès aux billets. Ces derniers seront proposés « à des tarifs préférentiels ». Le Gouvernement attend de voir les résultats de ce dispositif pour prendre des décisions sur le ePrix et le Grand Prix.