Touché par un problème physique suite à son passage aux barres parallèles, Kevin Crovetto a été contraint de déclarer forfait au cours des Championnats d’Europe, qualificatifs pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo.

« Je savais que ça allait être vraiment très compliqué. » Lancé dans un immense défi, celui de terminer à l’une des deux premières places des Championnats d’Europe, qui se sont déroulés à Bâle (Suisse), le gymnaste monégasque a dû abandonner en plein concours après une chute.

>> À LIRE AUSSI : Xiaoxin Yang première monégasque qualifiée pour Tokyo

« C’était très dur, j’étais complètement sonné et je n’étais pas à 100% de mes moyens, loin de là, a-t-il confié. J’ai eu une perte partielle du champ visuel. Compte tenu de la blessure que j’avais eue à la tête par le passé, il était plus raisonnable d’arrêter et de renoncer aux deux derniers agrès, le sol et le cheval d’arçons. »

Paris 2024 déjà dans le viseur

Après un début de compétition prometteur, « j’étais satisfait de moi », notamment aux anneaux (77e sur 96, 12.333 points) et au saut (82e, 12.833 points), Kevin Crovetto a dû quitter ces Championnats d’Europe au goût amer. « Je suis déçu et triste. On se prépare durant de très longs mois pour ce type d’événement. Si je n’avais pas connu ce problème, j’aurais pu certainement montrer autre chose. »

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Quentin Antognelli (aviron) : « La marche était trop haute »

L’objectif, désormais, pour le Monégasque ? Tourner la page rapidement et porter son regard vers de nouvelles échéances. « Il faut savoir se relever et se remettre au travail. D’autres compétitions arrivent dans quelques semaines. Avec aussi un prochain cycle et en ligne de mire les Jeux Olympiques de Paris 2024. En espérant que cette préparation sera plus sereine que celle que j’ai connue depuis 2016, avec des blessures qui ne m’ont pas épargné. »