Vainqueur à onze reprises en Principauté, Rafael Nadal est le grand favori pour succéder à Fabio Fognini, dernier vainqueur du tournoi en 2019. En l’absence de Dominic Thiem, seul Novak Djokovic semble en mesure d’inquiéter l’Espagnol en Principauté.

Absent du circuit depuis sa défaite en quart de finale de l’Open d’Australie face au Grec Stefanos Tsitsipas (6-3, 6-2, 6-7, 4-6, 5-7), Rafael Nadal est enfin de retour. Sur les terrains ocres du Monte-Carlo Country Club, le « taureau de Manacor » est apparu sur le court n°7, samedi, pour taper la balle avec le Canadien Félix Auger-Aliassime, dont le mentor est désormais son oncle, Toni Nadal.

>> À LIRE AUSSI : Comment ces joueurs ont marqué l’histoire du Rolex Monte-Carlo Masters

À 34 ans, le troisième joueur mondial n’a pas d’autres ambitions cette année que de remettre la main sur un trophée qu’il n’a plus remporté depuis 2018 et un net succès en finale face au Japonais Kei Nishikori (6-3, 6-2). Lors de la dernière édition du Rolex Monte-Carlo Masters, Nadal avait en effet perdu contre toute attente face à l’Italien Fabio Fognini (4-6, 2-6), lauréat du tournoi, au terme d’un match marqué par les bourrasques de vent qui avaient gêné le Majorquin.

« Monte-Carlo, l’un de mes tournois préférés »

Dimanche, lors de la traditionnelle table ronde destinée à échanger avec les journalistes, forcément en visioconférence cette année, l’Espagnol avait le sourire, prêt à entrer en piste. « Je suis excité à l’idée de rejouer ici, à Monte-Carlo. Comme tout le monde le sait, c’est l’un de mes tournois préférés. J’adore être ici, insiste celui qui entrera en lice mercredi prochain, possiblement face au français Adrian Mannarino (ATP n°35).

>> À LIRE AUSSI : Quelles seront les têtes d’affiche du Rolex Monte-Carlo Masters 2021 ?

Je me sens bien. C’est vrai que Monte-Carlo n’est que mon deuxième tournoi de l’année. Il faut dire que la situation sanitaire ne nous aide pas à jouer souvent. C’est maintenant que commence la partie la plus importante de la saison pour moi et je pense que j’ai pris la bonne décision en faisant une pause. Mon corps est en forme. Je suis content de mon jeu. On verra bien. J’ai encore deux jours d’entraînements. »

Vers une finale Nadal-Djokovic ?

Alors que le numéro 3 et le numéro 1 mondial ne sont pas tombés dans la même partie de tableau lors du tirage au sort, tout porte désormais à croire qu’un alléchant duel entre le Serbe et l’Espagnol se précisera dimanche prochain sur le court central du Monte-Carlo Country Club (Nadal reste sur une démonstration sur terre-battue face au Serbe (6-0, 6-2, 7-5) en finale du dernier Roland-Garros). À moins que l’un des deux grands favoris ne tombe avant la finale.

>> À LIRE AUSSI : VIDÉO. Lucas Catarina : L’étoile montante du tennis monégasque

En pleine ascension depuis quelques mois, Daniil Medvedev, peu à l’aise sur terre-battue (en quatre participation à Roland-Garros, le Russe n’a pas remporté la moindre victoire), pourrait se mêler à la victoire finale, lui qui reste sur une demi-finale ici-même en 2019. Ce qui ne sera pas le cas de Dominic Thiem. Diminué, l’Autrichien a décidé de faire l’impasse sur le tournoi monégasque pour rapidement retrouver son niveau et ses sensations, après un début de saison décevant. Même son de cloche pour Gaël Monfils, qui a annoncé ce dimanche qu’il renonçait au tournoi pour une gêne à un mollet.

Parmi les autres prétendants, Stefanos Tsitsipas (ATP n°5) est à suivre de près, tout comme l’Argentin de poche Diego Schwartzman (ATP n°9). Dernier vainqueur ici, Fabio Fognini (ATP n°18) aura également son mot à dire. Les dés sont jetés.