À pied, en vélo, et même en kayak, le collectif Projet Azur réalise un véritable périple pour récolter les déchets sauvages.

Cette année, la Direction de l’Environnement a reçu Solène Chevreuil, éco-aventurière du projet Azur, qui navigue sur la Méditerranée en kayak dans le but de ramasser des déchets et de sensibiliser au changement climatique.

Elle est arrivée aux abords de la Principauté le mercredi 30 juin. Nicolas Bonnet de la Direction de l’Environnement (DE) l’a ensuite escortée à bord de son kayak avec lequel il effectue habituellement les prélèvements assurant la qualité des eaux de baignade. Arrivée au port de Fontvieille, elle a été accueillie par les autres membres de la DE et de la Direction des Affaires Maritimes.

Sensibiliser les plus jeunes

Le lendemain, Solène a organisé au Musée Océanographique un atelier pédagogique et collaboratif, nommé « La Fresque du Climat ». Les enfants inscrits au Centre de Loisirs Prince Albert II ont alors travaillé en équipe lors d’un jeu créatif qui leur a permis de les informer sur les causes et les conséquences du dérèglement climatique.

Solène a quitté Monaco le 2 juillet pour continuer son périple en direction de Menton, sa dernière étape en kayak. Avant son départ, elle a partagé son expérience de l’évènement :

« J’espère que le partenariat avec la Principauté se poursuivra l’an prochain si le Projet Azur lance une troisième expédition en Méditerranée. Je compte bien revenir au Musée Océanographique, il y a tellement de choses à voir… la visite m’a permis de comprendre à quel point Monaco est historiquement engagé pour la Méditerranée et pour l’environnement.«