Une bague de 27 carats qui a su faire son effet au Café de Paris.

Le 19 juillet, l’Hôtel des Ventes de Monte-Carlo avait un catalogue chargé en bagues. Bombés ou encore dômes, il y en avait pour tous les goûts… et tous les prix. Vous auriez aimé obtenir une bague ornée d’un rare rubis birman taille coussin pesant 12,75 carats, ou bien une création de la griffe Cartier flanquée d’un important saphir jaune ovale pesant 19,45 carats ? 

Néanmoins, il y avait une bague que de nombreux attendaient avec impatience. Ils étaient sept acheteurs à se disputer par téléphone et faire monter les enchères. Finalement, le coup de marteau final a été donné à un Italien. Ce dernier a ainsi pu repartir avec une bague ornée d’un exceptionnel saphir du Cachemire taille coussin pesant 27,94 carats pour 2,7 millions d’euros. Un bijou princier aussi bien au sens figuré qu’au sens propre, car il appartenait auparavant à une famille princière européenne.

Ce saphir du Cachemire, d’un bleu naturel singulier, pur et sans inclusion, est rempli d’histoires. Monté en bague et entouré de diamants, il a été extrait dans une mine indienne à la fin du XIXe siècle. Ce gisement fut immédiatement protégé par le maharadjah du Cachemire. De ce fait, il a eu le contrôle sur les lieux et a pu extraire le bijou. Aujourd’hui, la plupart des gisements de cette région sont fermés, ce qui explique pourquoi les plus beaux spécimens de saphirs du Cachemire, sont régulièrement vendus au-dessus du million d’euros. 

>> À LIRE AUSSI : Dans les coulisses d’une vente aux enchères de joaillerie à Monte-Carlo

Travel Club Monaco

Une transaction qui bat les records

Sur les 450 lots de bijoux présentés, 80 % ont trouvé preneur, ce qui équivaut à un total de six millions d’euros récolté. La bague a aussi rejoint le palmarès de la maison de vente monégasque. Elle fait dorénavant partie des quatre saphirs qui ont dépassé le million d’euros ces deux dernières années.

Si l’univers du bijou vous intrigue, jusqu’au 19 août, le Grimaldi Forum Monaco accueille l’exposition de la collectionneuse Diane Venet. L’exposition a rassemblé 180 bijoux d’artistes célèbres qui transporteront le visiteur dans des univers variés.

De Roubaix à Séoul, en passant par Miami, New York ou encore Venise, l’exposition de la collectionneuse parisienne a remporté un franc succès auprès du public international. Cet été, l’exposition se tient à Monaco. Certaines pièces ont été dévoilées au public pour la première fois, comme le collier du sculpteur contemporain chinois Wang Keping.