L’AS Monaco et l’OGC Nice se sont quittés dos à dos (2-2), ce dimanche après-midi à l’Allianz Riviera, au terme d’un derby de la Côte d’Azur haletant en deuxième période, sous les yeux de Dmitri Rybolovlev présent pour l’occasion aux côtés de sa fille Ekaterina Rybolovleva avec son mari Juan Sartori.

Le match : 2-2

Indécis jusqu’au bout, ce derby de la Côte d’Azur n’a pas désigné de vainqueur et laissera des regrets aux deux équipes. À l’OGC Nice, d’abord, qui aurait pu remporter ce match sans ce penalty complètement manqué par Amine Gouiri (voir ci-dessous). Et à l’AS Monaco, qui par l’intermédiaire de Myron Boadu aurait pu l’emporter en fin de rencontre (84′). Mais le jeune attaquant hollandais a manqué son face à face avec Walter Benitez.

>> À LIRE AUSSI : ANALYSE. Qui sont les 3 adversaires de l’AS Monaco en phase de groupes de Ligue Europa ?

Alors qu’ils avaient ouvert le score grâce à Aleksandr Golovin (0-1, 39′), les hommes de Niko Kovac ont vu Andy Delort égaliser (1-1, 51′), avant qu’Hicham Boudaoui ne redonne l’avantage au GYM (2-1, 74′). Mais quelques minutes plus tard, Wissam Ben Yedder a permis à l’ASM de recoller au score sur un penalty parfaitement ajusté (2-2, 77′). Une semaine après la défaite face à l’Olympique de Marseille (0-2), les Monégasques ramènent un point de leur court déplacement chez le voisin niçois.

Dmitri Rybolovlev © AS Monaco

La fait de jeu : Une histoire de penalties

Le scénario de cette rencontre aurait pu être terrible pour l’AS Monaco. Alors que Wissam Ben Yedder avait égalisé sur penalty après une faute sur Caio Henrique (2-2, 77′), les Niçois ont eu l’occasion de remporter cette rencontre sur… penalty ! Sur une frappe d’Andy Delort, Benoît Badiashile a vu le ballon lui heurter la main. Mais Amine Gouiri a complètement manqué sa tentative (82′), envoyant le ballon dans les tribunes vides de l’Allianz Riviera. Ouf !

Travel Club Monaco

La perf’ : Golovin transperce la muraille niçoise

L’OGC Nice n’avait pas encore encaissé le moindre but cette saison en Ligue 1. En fin de première période pourtant, sur une belle séquence collective orchestrée par Wissam Ben Yedder et bien secondée par Gelson Martins, l’international russe s’est jeté pour ouvrir le score (0-1, 39′).

Le chiffre : 100%

Comme le pourcentage de duels gagnés par Aurélien Tchouaméni (4/4). L’international français s’est une nouvelle fois montré solide et appliqué au milieu de terrain, avec notamment 81% de passes réussies (29/36).

La décla’ : « Nous avons montré un meilleur visage »

« Je trouve que l’on a montré un meilleur visage que lors de nos dernières rencontres. On progresse petit à petit, en faisant preuve de beaucoup de solidarité, a confié Axel Disasi à l’issue de la rencontre. Dans l’ensemble, on a réalisé un bon match, avec même un peu de frustration, car il y avait moyen d’empocher les trois points aujourd’hui. En tant que défenseur, c’est toujours embêtant d’encaisser des buts, surtout des buts évitables. À nous de travailler pour ne plus en encaisser et entamer une série de clean sheets. »