La Principauté est en faveur d’une solution mondiale pour résoudre ces problèmes.

Le 1er et 2 septembre dernier, à Genève, la Principauté a participé à la Conférence ministérielle sur les déchets marins et la pollution plastique. La conférence a été initiée par l’Allemagne, l’Équateur, le Ghana et le Vietnam.

L’occasion pour Monaco de réaffirmer son engagement contre la pollution plastique des océans, à laquelle nous sommes confrontés au quotidien. En effet, la mer Méditerranée est la mer la plus polluée au monde, comptant plus de 3 000 milliards de particules de micro-plastiques.

Vers une convention internationale ?

L’objectif de la conférence est d’établir une stratégie commune pour mettre un terme au désastre écologique que représentent les déchets marins et la pollution plastique. Le point fort ? Cette stratégie sera d’ordre mondial.

Les pays participants ont signé une déclaration ministérielle amenant doucement vers une convention internationale. Cette dernière devra traiter du problème sous tous ses angles : la production, le recyclage, la valorisation et l’élimination du plastique et des déchets plastiques.

Travel Club Monaco

Au cours de cette conférence, le représentant de Monaco a déclaré être en faveur d’une solution mondiale et d’ouvrir des négociations à la prochaine session de l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement, qui prendra place à Nairobi, Kenya, du 28 février au 02 mars 2022.