Le Prince Albert II s’est rendu à Kiel, en Allemagne, mercredi 8 et jeudi 9 septembre dans le cadre d’une tradition de longue date.

C’est à l’occasion du centenaire de la disparition d’Albert Ier que le Prince Albert II a rendu une visite à Kiel, ville portuaire allemande. Lors de cette visite de deux jours, il a rencontré le président du Land, Daniel Günther, et le maire de la ville, Ulf Kämpfer.

Le centre de recherche marine GEOMAR lui a présenté un sous-marin dernière génération, baptisé Albert Ier en hommage au “Prince savant”. Toujours en signe de respect pour ce grand homme, une plaque à son nom a été dévoilée à l’ancien yacht-club de Kiel.

Enfin, Albert II a profité de son séjour pour se rendre à la marina, où la Team Malizia participe à la “Kieler Woche”, la semaine de la voile. Il a pu y échanger avec le navigateur Boris Herrmann qui s’est illustré lors de la dernière course Vendée Globe.

prince-albert-monaco-visite-kiel
© G. Luci / Palais Princier

Une histoire de régates et de politique

Mais pourquoi le nom du Prince Albert Ier est-il si étroitement associé à la ville de Kiel ? En réalité, le Souverain s’est rendu 11 fois dans cette ville de 1898 à 1914 à la demande de l’Empereur Guillaume II. Il avait pour intention d’assister aux courses de régates et de discuter de son projet de réseau d’observatoires météorologiques européens aux Açores, mais s’est rapidement rendu compte que c’était une occasion en or de dissiper les incompréhensions politiques. Albert II y avait notamment acquis l’intime conviction que le capitaine Dreyfus était innocent des crimes dont on l’accusait.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Albert 1er de Monaco, prince des mers