L’Association Mondiale des Amis de l’Enfance (AMADE), présidée par la Princesse Caroline de Hanovre, a lancé un projet pour favoriser l’accès à l’énergie, l’éducation, et la protection pour les enfants au Sénégal.

En Afrique, près de 10 millions d’enfants naissent chaque année dans une famille dépourvue d’électricité. Sans accès à l’énergie, ils ne bénéficieront pas d’une eau potable, ni d’une éducation, et leur santé pourrait être impactée. Les enfants défavorisés ne peuvent pas étudier une fois la nuit tombée. En conséquence, les pays souffrent de nombreuses inégalités.

Grâce au programme « L’énergie de l’espoir » de l’AMADE, près de 2000 enfants sur le territoire de Richard Toll auront accès à des lampes solaires individuelles. Chaque lampe représente quatre heures d’étude par enfant et par jour supplémentaires.

Les enfants pourront accéder à ces lampes grâce à un réseau de distribution : via des kiosques énergie au sein des villages et au sein des écoles. Ce réseau sera animé par des femmes issues de la communauté, agents de vente et de sensibilisation. En plus, 10 000 villageois devraient avoir accès aux biens et services énergétiques fournis par les kiosques énergie.

LIRE AUSSI : « Réussite Connectée » : L’AMADE lutte contre le décrochage scolaire des jeunes défavorisés

Ce projet est mis en œuvre sur le terrain par l’ONG Le Partenariat, qui reçoit dès à présent le soutien de la Fondation Prince Albert II de Monaco et la Banque CMB Monaco.

L’AMADE espère que le projet permettra de connaître les conditions d’accès à l’énergie et au digital des populations cibles, et de répondre aux besoins prioritaires de chacun.

Faire un don à l’association