Brève

Trois initiatives phares de la Fondation Prince Albert II

MonacoOcean
Fondation Prince Albert II

À l’occasion du 64e anniversaire du Prince Albert II, Monaco Tribune revient sur trois initiatives marquantes de sa Fondation.

Protéger le phoque moine

phoque-moine-fondation-prince-albert-ii
© Fondation Prince Albert II

Avec une population fortement réduite à cause de décennies de chasse et d’abattage, le phoque moine s’est retrouvé, il y a vingt ans, «en danger critique d’extinction» sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature. Voilà pourquoi, depuis 2011, la Fondation du Prince soutient activement les projets qui contribuent à la sauvegarde de l’espèce.

La création de zones marines protégées et la sensibilisation des pêcheurs a permis de protéger le phoque moine, dont la population est aujourd’hui de 800 individus, contre 400 au début des années 2000. Pour assurer la survie du phoque moine, la Fondation soutient également des projets en Grèce, en Turquie, à Madère et en Mauritanie, pour sensibiliser les touristes et les aider à ne pas nuire à l’espèce ou à son habitat.

Promouvoir la pêche durable

fondation-prince-albert-ii-mr-goodfish
© Mr. Goodfish

Depuis 2013, la Principauté participe au programme Mr. Goodfish, pour lutter contre la surpêche et encourager les consommateurs à privilégier les poissons de saison. D’après la Fondation Prince Albert II, « si chaque Français consommait ne serait-ce qu’une fois par an une espèce conseillée par Mr. Goodfish plutôt qu’une espèce en situation de surexploitation, ce sont 18 000 tonnes d’espèces menacées qui pourraient être sauvegardées. »

Restaurateurs, traiteurs, poissonniers, grandes surfaces mais aussi consommateurs sont invités à consulter la liste de Mr. Goodfish, publiée régulièrement, pour connaître les espèces conseillées selon la taille, l’état de la ressource et la saison. La plateforme propose aussi des recettes gourmandes pour savoir comment cuisiner le poisson du jour.

Lutter contre le plastique dans la Méditerranée

fondation-prince-albert-ii-plastique
© Lucile Courtial

Ce sont plus de 8 millions de tonnes de plastique qui sont rejetées dans l’océan chaque année. Un constat alarmant, suivi par un autre : avec plus de 3 000 milliards de particules de micro-plastique, la Méditerranée est la mer la plus polluée du monde. La Fondation lutte donc activement contre cette pollution et soutient l’association BeMed depuis sa création en 2019.

Un appel à micro-initiatives est lancé chaque année. De nombreuses actions de prévention et de sensibilisation sont mises en place à travers le monde, pour réduire la production et consommation de plastique, comme dans les hôtels, les campings ou les navires de croisière.

Vous aussi, vous pouvez soutenir la Fondation et ses projets.