Publicité »
Récit

3 projets pour fluidifier la circulation à l’entrée de Monaco

BRETELLE-Beausoleil-vinci 1
Photo Vinci Autoroutes / Composite

Trop souvent dense aux heures de pointe, la circulation entre Nice et Monaco est au centre des préoccupations depuis de nombreuses années. Mais plusieurs pistes sont à l’étude pour fluidifier le trafic dans le futur. Zoom sur trois d’entre elles.

1. La trémie de la Moyenne Corniche

Avec près de 50 000 pendulaires qui se rendent chaque jour à Monaco depuis Nice ou Menton, la Moyenne Corniche est sujette à de nombreux embouteillages quotidiens qui augmentent considérablement le temps de trajet des travailleurs frontaliers.

Publicité

Face à cet engorgement des routes, un projet de trémie a été conçu par les services des travaux publics de la Principauté. Ce dernier consisterait en la création d’un mini-tunnel sur la Moyenne Corniche, au niveau du carrefour de l’avenue Général-de-Gaulle. Un projet qui n’emballe pas le maire de Cap d’Ail, Xavier Beck.

LIRE AUSSI : Quels sont les grands projets de la Mairie en 2022 ? Georges Marsan vous répond

Publicité »

« Nous n’y sommes pas favorables, au regard des perturbations considérables provoquées par les travaux sur cet axe majeur reliant la Principauté, nous a-t-il expliqué. Il est prévu entre douze et dix-huit mois de chantier et cet ouvrage n’aurait que peu de conséquences sur la diminution des bouchons matinaux. Son seul intérêt étant de permettre une résorption plus rapide du trafic pour sortir de la Principauté en fin d’après-midi. »

Une voie souterraine qui pourrait permettre aux automobilistes de gagner entre quatre et sept minutes sur leur trajet.

2. La bretelle d’autoroute de Beausoleil

C’est l’un des projets les plus attendus, mais aussi celui qui devrait arriver en premier. Une nouvelle bretelle d’autoroute (dite de Beausoleil mais qui se situe sur la commune de La Turbie), servira ainsi de point d’échange entre l’autoroute A8 et le réseau départemental (RD 2564–Grande Corniche), permettant de donner de l’air aux autres accès de la Principauté.

Publicité »
BRETELLE-Beausoleil-vinci 2
© Vinci Autoroutes/Composite

« Elle devrait aussi apporter une amélioration pour les salariés venant de Nice » ajoute l’édile de Cap d’Ail. Les travaux de ce projet doivent s’achever dans le courant de l’année.

3. L’aménagement du giratoire de l’hôpital

Conséquence de cette nouvelle bretelle d’autoroute, l’augmentation du flux d’automobilistes dans le secteur de l’hôpital. Pour y faire face, l’aménagement du giratoire va être effectué. Ce dernier s’apprête à être agrandi et déplacé plus haut que son emplacement actuel.

Publicité »

LIRE AUSSI : TRANSITIONS. Le futur des transports en Principauté sera électrique

« Il est évident qu’il serait plus efficace avec la création d’une nouvelle voie, admet Xavier Beck, qui a proposé d’abandonner le stationnement de 25 places entre ce giratoire et le jardin exotique pour faire deux voies entrantes et une sortante. Si cette solution est mise en œuvre, il faudra naturellement remplacer les stationnements communaux perdus par des places de parking dans le nouveau parc de stationnement situé à proximité du jardin exotique. »

Les travaux devraient être terminés quand la bretelle de Beausoleil sera ouverte, soit fin 2022 ou au plus tard début 2023.

Publicité »

Mais aussi


Un temps annoncé en août 2021, la mise en fonctionnement d’une navette maritime entre le port de Nice et celui de Cap d’Ail a finalement été repoussée. Ce projet prévoyait de relier les deux ports en un peu moins de 30 minutes, à raison de 34 rotations par jour, pouvant quotidiennement transporter par la mer 1200 personnes.

Le lancement de cette navette maritime hybride pourrait se faire d’ici la fin de l’année 2022. Très en vogue dans les grandes villes et notamment à Nice, comme le révèle Nice-Presse, le téléphérique urbain est un moyen de transport qui pourrait aussi bientôt voir le jour aux alentours de Monaco.

Monaco-Vintimille-navette-maritime
Les Ports de Monaco proposent à leurs clientèles un service de navette maritime rapide reliant en quinze minutes le port Hercule au port de Cala del Forte, à Vintimille. Un modèle qui pourrait rapidement être copié entre Nice et Monaco / © A2V

« Reste à définir son tracé et sa comptabilité avec les différentes réglementations administratives et les contraintes environnementales » nous a confié prudemment le maire de Cap d’Ail à ce sujet.

Fontvieille 2027, Socri Reim
Fontvieille 2027 © Socri Reim

Pour Xavier Beck, l’une des meilleures solutions pour désengorger le trafic entre l’Ouest des Alpes-Maritimes et Monaco, reste la création d’un métro azuréen. Mais l’arrivée potentielle d’une ligne de métro entre la gare Riquier, situé à Nice-Est, et la Principauté, ne serait plus à l’ordre du jour. Pour l’instant.