Publicité »
Récit

« Osez ! » : Monaco Women In Finance, une année de conseils et de bienveillance

realité-défis-leadership-feminin-mwf
Monaco Women in Finance Institute

Un Think Tank féminin inspirant qui pourrait aussi apporter aux hommes.

Jeudi 12 mai s’est déroulée, à la maison des association, l’avant-dernière conférence de la saison sur « La réalité et les défis du leadership au féminin », l’occasion de revenir sur cette belle initiative du Monaco Women in Finance (MWF) qui promeut les femmes dans le monde de la finance.

Publicité

Voilà neuf mois que le Think Tank a officiellement été lancé. L’objectif initial était d’aider et d’accompagner les femmes dans un secteur financier très masculin, de gommer le syndrome de l’imposteur et de faire découvrir le secteur de la finance et de l’entreprenariat aux femmes.

Force est de constater que l’aventure est réussie au vu du nombre de personnes présentes à cette conférence. L’assemblée est constituée de femmes en très grande majorité mais quelques hommes sont tout de même présents.

Publicité »

Avant que ne commence l’entretien, chacune discute avec sa voisine, toutes font connaissance et échangent leurs cartes de visite lorsqu’elles ne se connaissent pas ou discutent comme de bonnes copines dans le cas contraire. Il en émane une ambiance sereine et agréable qui met à l’aise, d’emblée, les nouveaux arrivants.


realite-defis-leadership-feminin-mwf
© Monaco Women in Finance Institute – A gauche, Johanna Damar Flores. A droite, Sophie Saurini.

La conférence en elle-même est courte, seulement une quinzaine de minutes. Efficace, chaque parole apporte une base à l’échange participatif qui suit l’intervention.

Ce jeudi, Sophie Saurini, Head of Private Banking à la CMB Monaco, était l’invitée et racontait son expérience en tant que femme dans un secteur de la finance où seulement 16% des employés sont des femmes.

Publicité »

Interrogée par Johanna Damar Flores, elle a tout d’abord exposé ce qu’est pour elle un leader : « quelqu’un d’inspirant et unique » sans pour autant vouloir entrer dans une confrontation entre homme et femme. Pour elle, « il y a une complémentarité, entre l’homme qui est plus direct et la femme, plus à l’écoute. » Elle ajoute adorer « travailler avec des hommes », justement pour cette complémentarité.

realite-defis-leadership-feminin-mwf
© Monaco Women in Finance Institute

Un réservoir d’idées pour donner des clés et des recettes à appliquer

Patricia Cressot

Des conseils aussi précieux pour les femmes que pour les hommes

C’est bien cela qui ressort de toute la conférence : il n’y a aucune confrontation entre les hommes et les femmes. D’ailleurs, les conseils, même s’ils visent à aider la gent féminine, peuvent aussi s’appliquer aux hommes et aux jeunes, en règle générale. La préconisation ultime, « Osez ! », proféré par Sophie Saurini, s’applique à tous. Il en est de même pour les conseils suivants : « pas besoin de tout le temps se justifier », « ne pas avoir peur de l’échec et essayer » et « penser positif », les pensées déterminant nos actions.

Patricia Cressot, co-fondatrice du MWF, le confirme. Les hommes ont toute leur place dans les conférences : « on prône une société égalitaire. On n’est ni dans le féminisme, ni dans le masculinisme. » Finalement, le MWF est « un réservoir d’idées pour donner des clés et des recettes à appliquer. »

La dernière conférence de la saison devrait avoir lieu le 23 juin à 18 heures, et ce sera Laurence Jenk, artiste célèbre pour ses sculptures Bonbon, qui sera l’invitée pour parler de NFT.