Interview

Be Safe Monaco : raccompagner les jeunes alcoolisés en toute sécurité

be-safe-monaco
Be Safe Monaco - De gauche à droite : Andréa Puzar, Margaux Grundstein, Camille Gottlieb, Laura Dias et Charlotte Marsan

L’association met à disposition pour l’été une navette électrique 100% gratuite, pour ramener chez eux les jeunes en état d’ébriété.

Ce mois-ci, l’article de notre série consacrée aux associations de la Principauté et de la Côte d’Azur, se concentre sur Be Safe, créée en 2017.

Nous connaissons l’adage : « boire ou conduire, il faut choisir. » Et pourtant, d’après les données publiées par les compagnies d’assurances et les auto-écoles, on estime le nombre de décès liés à l’alcool au volant à 1 000 par an en France.

Un chiffre alarmant, que la Sécurité Routière française tente de faire diminuer, grâce notamment au programme « SAM », incitant ceux qui sortent à désigner d’office celui ou celle qui restera sobre pour conduire au retour.

A Monaco, cinq amies ont décidé d’aller encore plus loin dans ce combat, en créant l’association Be Safe. Camille Gottlieb (présidente), Charlotte Marsan, (vice-présidente), Margaux Grundstein (trésorière), Andréa Puzar et Laura Dias (toutes deux secrétaires générales) ont fondé cette association en 2017, après un événement tragique : « L’un de nos amis est décédé lors d’une soirée à cause de l’alcool au volant, nous raconte Laura Dias. On a constaté un ras-le-bol général parmi nos proches, alors on s’est dit « il faut faire quelque chose » et on a décidé de créer cette association. »

Seulement voilà, si les cinq jeunes femmes ne manquaient pas de volonté, encore fallait-il réussir à se faire connaître, pour que les actions mises en place portent leurs fruits. Elles ont pu, heureusement, compter sur des soutiens de poids : « nous sommes soutenues par le Gouvernement Princier, le Conseil national, la mairie, tous les établissements de nuit et des donateurs privés. »

Une navette électrique pour rentrer en sécurité

Au-delà du soutien administratif et financier, Be Safe possède aujourd’hui une navette électrique, grâce à une donation. Une navette gratuite, conçue pour ramener chez eux (à Monaco ou dans les communes limitrophes) et en toute sécurité les jeunes alcoolisés cet été.

Et pour cause : d’après les chiffres de la Sécurité Routière française, un accident de la route sur trois est lié à la consommation d’alcool. Raison de plus pour redoubler de vigilance lors de la saison estivale, propice aux fêtes et sorties en boîtes de nuit.

« La navette est sur le Port Hercule, à proximité des établissements de nuit, explique Laura Dias. Si un jeune a besoin, la navette sera sur place, de 23 heures à 5 heures du matin. Si certaines personnes sont dans d’autres établissements, comme le Jimmy’z ou le Sass, ils auront nos numéros de téléphones directs et pourront nous appeler. Toutes nos coordonnées sont sur notre site internet. (…) On a aussi mis des éthylotests à disposition des établissements de nuit de Monaco. Notre but, c’est que les jeunes qui boivent aient le réflexe de se tester avant de prendre le volant. »

be-safe-monaco-navette
© Be Safe Monaco

LIRE AUSSI : ENQUÊTE. Alcool au volant : la bataille sans cesse à Monaco

Alerter et sensibiliser

Un réflexe souvent difficile à avoir lorsque l’on est sous l’emprise de l’alcool. Voilà pourquoi Be Safe a aussi mené une campagne de prévention, auprès des établissements de nuit : « on a organisé une réunion avec les gérants et on leur a expliqué que même si la consommation d’alcool, c’est très bien pour eux, derrière ils ne savent pas ce qu’il peut se passer. (…) On va essayer aussi de mener des actions de prévention dans les écoles, en septembre prochain, pour sensibiliser les jeunes sur l’alcool au volant. »

L’objectif pour Be Safe est donc également de se faire connaître auprès des jeunes et de leurs familles, pour qu’ils sachent avant de sortir que cette solution est à leur disposition. Et pour l’instant, les jeunes femmes sont plutôt optimistes.

be-safe-monaco-ethylotests
© Be Safe Monaco

Car si la pandémie de covid-19 a mis un coup d’arrêt aux activités de l’association en 2020 et 2021, il semblerait que le dispositif ait fait ses preuves à l’été 2019. En témoigne Camille Gottlieb, qui a confirmé sur Monaco Info que 270 jeunes avaient été ramenés chez eux en toute sécurité grâce à Be Safe cette même année.

LIRE AUSSI : Monaco Disease Power : accueillir, soutenir et divertir les jeunes en situation de handicap

Comment aider ?

Il est possible de soutenir Be Safe dans ses actions grâce aux dons en ligne ou par chèque, à envoyer au 74 Boulevard d’Italie – Sun Office, 98000 Monaco. Ces dons permettront de multiplier les actions de prévention, telles que la mise en place de navettes et d’éthylotests en sortie de boîtes de nuit.

Vous pouvez également vous investir pleinement dans l’association en devenant bénévole, en envoyant un e-mail à : bsafe@monaco.mc.