Publicité »
Publicité »
Brève

Prix de Photographie Environnementale : les 7 meilleures photos à découvrir au Larvotto

humanity-vs-nature-disaster
Tran Van Hong - Disaster

Elles ont été choisies par un jury de photographes professionnels pour donner une voix aux animaux et habitats en danger et contribuer à sensibiliser le plus grand nombre.

Publicité

La Fondation Prince Albert II de Monaco a à cœur de sensibiliser aux changements climatiques et à protéger la biodiversité marine et terrestre.

Lancée par la fondation, le « Prix de Photographie Environnementale » a exactement cette vocation. Pas moins de 8 000 photographies ont été proposées provenant de 2000 photographes du monde entier. Aussi bouleversantes que poignantes chaque photo pousse à la réflexion. Les sept photographies présentées ont reçu un prix spécial selon chaque catégorie.

Prix du photographe Environnemental 2022 – Easa Lebbe Muhammed Jamsith

grand-winner-2022-tears
© Easa Lebbe Muhammed Jamsith – Tears

Immortalisée au Sri Lanka dans un dépôt d’ordures par Easa Lebbe Muhammed Jamsith, la photographie Tears est la lauréate de l’édition 2022. Elle montre, à elle toute seule, toute la cruauté dont la nature est victime à cause de l’activité humaine.

Le photographe raconte : « Ce fut une tragédie d’apprendre qu’un éléphant était sur le point de mourir dans cette décharge. J’ai alors immédiatement alerté les autorités […]. Dès mon arrivée, j’ai aperçu la créature himalayenne se recroqueviller de douleur, à tel point qu’elle ne pouvait même pas se lever et avait perdu ses forces. Je me suis approché pour prendre la photo et elle m’a regardé avec des larmes dans les yeux. […] Elle souffrait d’un blocage soudain de l’œsophage dû à l’ingestion quotidienne de déchets en polyéthylène (emballage alimentaire). Un phénomène qui a déjà eu lieu 6 fois dans cette décharge et qui témoigne de la relation que les hommes entretiennent avec la nature. »

Humanity versus Nature – Tran Van Hong

humanity-vs-nature-disaster
© Tran Van Hong – Disaster

Disaster de Tran Van Hong remporte le prix de la catégorie « Humanity versus Nature ». La photo marque tant elle est irréaliste. Deux enfants fuient une forêt en flamme entourés de déchets. La pollution et le changement climatique sont deux conséquences liées à l’activité humaine qui touchent différemment les populations selon leur lieu de vie.

Towards a Sustainable Future – Simone Tramonte

towards-a-sustainable-future-winner-net-zero-transition-ii
© Simone Tramonte – Net Zero Transition (II)

Lauréat dans la catégorie « Towards a Sustainable Future », la photo de Simone Tramonte représente une serre hydroponique en Italie.

Life Under the Surface – Yung Sen Wu

yung-sen-wu-pacif-red-sockeye
© Yung Sen Wu – Pacific Red Sockeye

D’une remarquable beauté, Yung Sen Wu a su capter, avec sa photo Pacific Red Sockeye, la beauté de la nature et de l’eau.

Beneath the Canopy – Haikun Liang

haikun-liang-glowworm
© Haikun Liang – Glowworm

Avec sa photo Glowworm, Haikun Liang remporte le prix de « Beneath the Canopy ». Capturée dans une forêt en Chine, le cliché montre toute la diversité merveilleuse dont est capable la nature.

Polar Wonders – Kirstin Jones

kirstin-jones-the-great-trek
© Kirstin Jones – The Great Trek

The Great Trek porte bien son nom. La photo de Kirstin Jones a immortalisé l’expédition en Antarctique de trois manchots traversant les montagnes pour rejoindre leur colonie.

Prix du public – Mathieu Courdesses

mathieu-courdesses-black-and-white
© Mathieu Courdesses – Black & White

Prix spécial, le public a sélectionné le cliché de Mathieu Courdesses. Nommé Black & White, la photo montre un gorille à dos argenté que le photographe a rencontré dans la forêt, lors d’une expédition au Rwanda.

Ces photos et 29 autres sont à retrouver, du 1er au 29 juin, sur la Promenade du Larvotto.