Publicité »
Publicité »
Brève

Défi Cap Optimist : Les waterwomen parties depuis Monaco sont arrivées à Athènes

Monaco-Athenes-Paddle-min
CapOptimist

Les six waterwomen engagées sur la traversée Monaco-Athènes dans le cadre du défi Cap Optimist et au profit de la Fondation Princesse Charlène sont arrivées dans la capitale grecque ce samedi.

Publicité

Treize jours après leur départ du Yacht Club de Monaco et 1800 km plus tard, les six waterwomen sont arrivées à bon port, sur la terre ferme, après avoir été confrontées à de grosses tempêtes.

LIRE AUSSI : Stéphanie Barneix : « Cette traversée entre Monaco et Athènes va servir de test grandeur nature »

Stéphanie Barneix, Itziar Abascal, Marie Goyeneche, Emmanuelle Bescheron, Margot Calvet et Alexandra Lux ont notamment traversé des périodes de houle de plus de deux mètres et des vents de face.

Mais c’est bien sous un tonnerre d’applaudissements réconfortant et une immense vague d’émotion que la jeune espoir Marie Goyeneche, dernier relais de cette expédition, a franchi la ligne d’arrivée samedi, à 12h00, sous les yeux d’Annika Horn, fille de Mike Horn, partenaire du projet et ambassadrice Cap Optimist.

Les waterwomen sont prêtes pour leur prochain défi : rallier le Pérou à la Polynésie française/©CapOptimist

Des conditions dantesques qui ont eu le mérite de préparer au mieux les six aventurières, désormais tournées vers leur prochain grand défi.

Pour rappel, cette expédition était l’occasion pour les rameuses de s’entraîner pour leur expédition finale, à savoir rallier le Pérou à la Polynésie française, soit 8000 km, à la seule force des bras, en relais 24h sur 24h, sur un prone paddle board.

Une épreuve sportive prévue cet hiver et qui s’accompagnera de recherches médicales, scientifiques et pédagogiques.