Brève

« D’un monde à l’autre, du visible à l’invisible » : la nouvelle expo qui éclaire sur la mort

musee-anthropologie-prehistorique-nouvelle-expo
M.A.P. / L.Pasteau

Le Musée d’Anthropologie Préhistorique de Monaco dévoile son exposition de l’été.

Publicité

Il y a 120 ans naissait le Musée d’Anthropologie Préhistorique fondé par le Prince Albert Ier, dont on fête le centenaire cette année. Cet été, avec sa nouvelle exposition « D’un monde à l’autre, du visible à l’invisible » le musée entraîne ses visiteurs dans un voyage mystique à la découverte des rites funéraires ancestraux du monde entier.

De Monaco jusqu’au Chili en passant par l’Italie, la Jordanie ou même la Mongolie l’exposition propose huit espaces entièrement dédiés aux rites de différents pays. Pour cela, le musée s’appuie sur des collections exceptionnelles, rarement exposées.

un-monde-a-l-autre-du-visible-à-l-invisible-monaco-musee
© M.A.P. / L.Pasteau

Pendant leurs déambulations, les visiteurs pourront découvrir les célèbres sépultures des Grimaldi datant d’il y a 25 000 ans. Parmi tant d’autres, il sera aussi possible de voir une momie égyptienne exposée pour la première fois, une reproduction en 3D du site de Jebel al-Mutawwaq ainsi que la collection d’Atacama où une vaste nécropole a été découverte. Le climat local a permis une conservation exceptionnelle des bois, des tissus et même de la nourriture entourant les momies de l’Atacama.

LIRE AUSSI : « Christian Bérard, Excentrique Bébé » : lumière sur un artiste méconnu au NMNM

À travers tout le parcours, le musée s’applique à expliquer les découvertes archéologiques, l’interprétation des rituels et essaye de répondre à la question : depuis quand l’homme prend soin de l’Autre ?

L’entrée au musée est gratuite pour les enfants de moins de 5 ans et ne coûte qu’un seul euro symbolique pour les autres. Il est ouvert tous les jours, de 9 heures à 18 heures.