Depuis sa création en 1902, l’hôpital de la Principauté n’a cessé d’innover et d’apporter les meilleurs soins à ses patients.

Le soin passe aussi par la nourriture. Le Centre Hospitalier Princesse Grace (CHPG) et sa Responsable Service Hôtellerie restauration, Françoise Maechling, l’ont bien compris. Engagé depuis dix ans dans une démarche de développement durable, le CHPG s’efforce de trouver des solutions qui allient bon sens écologique et bon goût pour la plus grande joie de ses patients.

Une première en Principauté et dans la région PACA

En 2021, la maison de retraite A Qietüdine, gérée par le CHPG, avait déjà reçu la labellisation Gault&Millau. Elle venait récompenser les efforts de toute l’équipe du restaurant qui propose des plats sains, bons et joliment présentés afin de mettre en appétit ses patients. À présent, le CHPG devient le premier établissement de la Principauté et de la région PACA à obtenir le label « Mon Restau Responsable ».

Créé par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme et le réseau Restau’Co, le label a pour objectif d’accompagner la transition écologique et alimentaire des établissements de restauration collective. Ainsi, il n’a pas été compliqué pour le CHPG de décrocher ce nouveau label tant il était déjà bien avancé sur les questions de développement durable.

LIRE AUSSI : « Psychoboxe » : le nouveau programme du CHPG pour aider les jeunes en mal-être 

Une restauration d’hôpital loin des clichés

Sur les 3000 repas distribués chaque jour, 84% des patients se disent conquis. Pour atteindre ce niveau de satisfaction, le CHPG a développé un service d’hôtellerie, inspiré des grands hôtels tout proches. Ainsi, en plus de prendre le temps avec les patients, les équipes proposent différents menus pour coller au mieux aux envies des malades et donc réduire le gaspillage.

Pour varier les goûts, la cuisine se renouvelle chaque jour. Au barbecue ou à la plancha, les modes de cuisson diffèrent et pour agrémenter les plats, des herbes aromatiques et des fleurs comestibles, en provenance directe du jardin du CHPG, sont intégrées dans les recettes.

Aussi, pour une empreinte environnementale limitée et une qualité préservée, les fournisseurs sont locaux et respectent tous un cahier des charges précis visant à limiter les emballages. De ce point de vue, le CHPG a, lui aussi, remplacé une grande partie de ses contenants à usage unique par de la vaisselle en porcelaine réutilisable.