Berceau de la Renaissance italienne, la Toscane regorge de villes charmantes. Terre d’art, d’histoire et de gastronomie, la région est relativement proche de Monaco et de la Côte d’Azur. Seules quelques heures en voiture suffisent pour atteindre ce paradis que la Chambre de Commerce Italienne nous a fait découvrir à travers trois villes : Pise, Livourne et Arezzo.

Pise est surtout connue pour sa tour penchée et sa Place des Miracles verdoyante agrémentée de l’élégant baptistère, de la splendide cathédrale et du cimetière monumental. Cependant, Pise « is much more » comme la ville souhaite le montrer aux yeux du monde.

A moins de 4 heures de voiture de Monaco, la ville de Pise est une destination idéale pour une excursion dépaysante de quelques jours. Culture, nature, mer : la ville dispose de tous les atouts pour un séjour éclectique.

lungarno-rives-fleuve-arno-pise
© CCI

La cité pisane repose sur des origines lointaines. Déjà occupée dès le 5ème siècle avant Jésus-Christ par les Etrusques, elle serait probablement encore plus ancienne si l’on en croit les auteurs grecs et romains comme Virgile ou Strabon.

Attenante à la Méditerranée, Pise s’est très tôt tournée vers la mer. Si bien que l’Empire Romain éleva rapidement la ville au rang de base navale. Un savoir-faire que la cité a su exploiter jusqu’à devenir, à la fin du Moyen-Âge, une République Maritime au même titre que Gênes, Venise et Amalfi.

Une visite aux musées

Aujourd’hui, Pise est l’héritière d’un riche patrimoine chargé d’histoire faisant référence à Napoléon ou encore aux Médicis. La grande République Maritime n’est plus mais la culture persiste, notamment dans le musée national San Matteo. Autrefois couvent, le musée héberge les œuvres locales de la fin du Moyen-Âge jusqu’au début de la Renaissance. De magnifiques peintures, sculptures et céramiques se côtoient pour rendre compte de l’art pisan, précurseur de la Renaissance italienne.

statues-musee-san-matteo-pise
© CCI

Le Palais Bleu est aussi l’un des musées à ne pas manquer. Riche d’une collection permanente regroupant de grands maîtres de la peinture italienne, le lieu accueille également, tout au long de l’année, de magnifiques expositions temporaires.

Pour se rendre compte de l’importance de la République Maritime, l’Arsenal est le lieu où il faut se rendre. Fraîchement restauré, le site accueille un musée qui retrace l’histoire de la ville et présente d’anciens bateaux romains dans un état de conservation exceptionnel. 

De rue en rue, de place en place

Les rues de Pise foisonnent d’activités. Avec pas moins de 50 000 étudiants, la ville est vivante, attractive et il est toujours possible de s’occuper, que ce soit le jour ou la nuit. Ainsi, en journée, il est agréable de déambuler dans les rues ombragées et pittoresques de la ville. La nuit, les rues pétillent d’une ambiance bon enfant de fête et d’amusement.

A chaque détour de rue : une église. Pise en compte une centaine. Certaines ont été déconsacrées et abritent aujourd’hui des théâtres, des bibliothèques et même, plus original, des lieux de révisions pour les étudiants.

ruelles-ombragées-pise
© CCI

Pise, ce sont aussi de nombreuses places. La plus monumentale d’entre elles, la place dei Cavalieri, centralise de majestueux bâtiments comme l’Ecole Normale Supérieure, fondée par Napoléon, l’Eglise Santo Stefano ou encore le superbe Palais de l’Horloge. Cependant, la plus célèbre et celle que tout le monde souhaite admirer en arrivant à Pise, est bien évidemment la Place des Miracles. La tour penchée de Pise, la cathédrale, le baptistère et le cimetière monumental, souvent oublié mais à tort, y reposent.

Une Marina pour la sérénité

Nichée dans le gigantesque parc naturel Rossore, la Marina di Pisa connaît un regain d’intérêt exceptionnel. Au même titre que la Marina de Vintimille, celle de Pise a attiré l’attention de Robert Thielen, résident monégasque. Une longue bande de sable borde la mer d’un côté et les restaurants de l’autre. Le parfait endroit pour profiter du soleil et de l’air salin.

marina-pise
© DR

L’évènement immanquable

Le 16 juin se tient, chaque année, la Luminara. Une fête en l’honneur du saint patron de la ville San Ranieri. La journée, les lungarni du fleuve Arno sont en fête et le soir, la ville se retrouve illuminée de milliers de lampions et un feu d’artifice est tiré sur le fleuve. Un spectacle magnifique à ne pas manquer.

Où dormir et manger

Pour se restaurer, la ville est remplie de petites trattoria mais s’il y a un endroit où il faut aller, c’est bien au restaurant La Pergoletta. Vous pourrez y déguster toutes les spécialités de la région en plein cœur de la ville.

Pour une petite pause en journée, Pise dispose de l’un des meilleurs glaciers du pays. De’ Coltelli offre de véritables glaces italiennes récompensées de nombreuses fois par les journaux et institutions italiens.

L’apéritif n’est pas réservé qu’aux Français. Les Italiens aussi le pratiquent et notamment autour de la bière. Pour en profiter, direction Orzo Bruno, un petit bar chaleureux où vous serez certain d’avoir un large choix de bières locales de qualité.

Enfin, les hôtels Bologna et TowerInn sont parfaits pour profiter d’une bonne nuit de sommeil. Le premier est situé dans le centre de la ville. Le second juste à côté de la tour de Pise.

Pour tout connaître de la ville, Chiara Celli propose des visites guidées en français, anglais, italien et espagnol : City Grand Tour

Pour plus d’informations sur la ville et ses activités : Turismo Pisa

Cet article fait partie d’une série sur la Toscane :