Véritable couteau suisse du développement économique des entreprises sur la Côte d’Azur, la Chambre de Commerce Italienne (CCI) n’est pas seulement intéressante pour les entreprises.

Fière de ses 150 adhérents, la CCI est un organisme complet qui développe l’économie sur la Côte d’Azur aussi bien pour les Français, que pour les Italiens et les Monégasques. Il ne faut toutefois pas la confondre avec l’autre CCI, la Chambre de Commerce et de l’Industrie qui est, elle, un organisme français.

Qu’est-ce que la CCI ?

La Chambre de Commerce Italienne de Nice a été créée en 1997. En tant qu’association, son objectif premier est de favoriser l’installation de nouvelles entreprises italiennes, françaises mais aussi monégasques sur la Côte d’Azur en facilitant les relations entre les acteurs des trois pays. La réciproque est également vraie. En connaisseur du marché italien, l’association permet aussi un accompagnement aux entreprises désireuses de s’exporter en Italie. 

Giacomo Rinaudo, chargé de la partie Conseil et Développement de la CCI précise que l’association a pour but « de favoriser les échanges ». Pour cela, la CCI propose « un service aux entreprises, un accompagnement commercial de communication, de développement et de mise en relation avec le marché français. »

LIRE AUSSI : “Oltre il cibo”, l’exposition d’envergure autour de la nourriture à Vintimille

La CCI, de plus en plus présente à Monaco

Le 6 octobre 2021, le Monaco Economic Board (MEB) et la CCI ont signé un accord pour développer leurs relations et consolider leur coopération économique. Deuxième pays investisseur après la France à Monaco, l’Italie compte 1 600 entreprises qui émaillent la Principauté, selon la CCI.

Dans cette optique, les deux entités aux missions proches ont décidé de se rapprocher pour « créer des synergies et organiser des initiatives d’entreprises » comme l’explique l’Ambassadeur d’Italie à Monaco, Giulio Alaimo. Ainsi, chaque organisme peut facilement consulter l’autre, en cas de besoin, et développer de nouveaux projets économiques entre la France, Monaco et l’Italie.

accord-meb-cci
© CCI – À gauche : Agostino PESCE, Directeur Général de la Chambre de Commerce Italienne ; À droite : Guillaume ROSE, Directeur Général Exécutif du Monaco Economic Board

Bénéficier aux entreprises mais pas seulement

Evidemment, les entreprises sont les premières bénéficiaires des activités de la CCI. Cependant, pour développer le tissu économique, la CCI souhaite également promouvoir l’Italie en dehors de ses frontières. Par cette mission, la CCI a développé de nombreux projets permettant à la population d’être certaine de la sécurité et de l’authenticité italienne de services ou de produits.

Par ailleurs, des cours de langue italienne mais aussi française sont proposés aux particuliers comme aux entreprises avec l’avantage d’être flexibles au niveau des horaires et de délivrer le Certificat de Connaissance de la Langue Italienne (CELI).

Des projets à profusion

Le projet le plus intéressant pour les touristes azuréens est sans nul doute le guide en ligne : Visitez l’Italie. Celui-ci propose de découvrir 20 villes plus ou moins proches de la Côte d’Azur à travers leur gastronomie, leurs lieux emblématiques et leur histoire. 

visitez-italie-site

Il peut être parfois difficile de s’y retrouver parmi tous les produits prétendument italiens ou qui surfent sur la vague du Made in Italy. Pour aider les particuliers à déceler les bons des mauvais aliments, la CCI a mis en place une épicerie en ligne « MangezItalien » dans laquelle il est possible de passer commande directement chez un producteur italien afin de recevoir ses produits chez soi.

mangezitalien-site

Bien d’autres projets existent. Du recensement des épiceries italiennes azuréennes, au label Ospitalità Italiana qui donnent les restaurants véritablement italiens de la Côte d’Azur, en passant par True Italian Taste qui promeut les produits IGP et DOP (équivalent aux AOP françaises), la CCI regorge d’idées menant tout droit vers la Dolce Vita.