Berceau de la Renaissance italienne, la Toscane regorge de villes charmantes. Terre d’art, d’histoire et de gastronomie, la région est relativement proche de Monaco et de la Côte d’Azur. Seules quelques heures en voiture suffisent pour atteindre ce paradis que la Chambre de Commerce Italienne nous a fait découvrir à travers trois villes : Pise, Livourne et Arezzo.

A quelques kilomètres de la ville de Pise, au sud de son gigantesque parc naturel San Rossore, se trouve Livourne. Une ville bien plus récente que Pise mais à l’histoire tout aussi importante. Longtemps petit village de pêcheurs, la ville a pris une importance considérable au 14ème siècle lorsque la ville de Florence racheta le petit port livournais à Pise pour 100 000 florins. Au fil des siècles, les Médicis ont transformé le port en véritable forteresse de forme pentagonale.

Aujourd’hui, Livourne est plus peuplée que Pise avec 160 000 habitants contre 90 000 pour la cité qui a pourtant donné la première impulsion à son développement. Plus proche de la Corse que ne l’est la France, le port organise de nombreuses liaisons en ferry avec l’île de Beauté mais aussi avec les deux îles ravissantes et préservées à mi-chemin entre la Corse et l’Italie : Gorgona et Capraia.

Fait insolite : l’île de Gorgona est en réalité un centre pénitencier où les prisonniers s’occupent d’entretenir l’île. Quelques dizaines de personnes y habitent. La visite est possible mais est limitée à 100 personnes par jour.

La ville à fleur d’eau

Pour découvrir la ville, rien ne vaut le bateau. L’embarcation, dans laquelle nous sommes confortablement installés, sillonne les canaux de la ville et longe la forteresse pendant qu’un guide nous explique l’histoire de la cité portuaire et de ses bâtiments. Une agréable découverte au fil de l’eau.

canaux-livourne-andrea-dani
© Andrea Dani

Sur la terre ferme, la ville n’en est pas moins charmante. Elle semble rustique mais dans le même temps raffinée et intègre. Une sensation paradoxale mais pour autant agréable lorsque l’on déambule sereinement dans ses rues. Grâce aux libérales lois livournaises, le grand port a toujours été un carrefour heureux d’accueillir toutes les civilisations. Aujourd’hui, la ville a conservé cet esprit cosmopolite et ouvert.

Héritage de son commerce florissant, la ville dispose d’un gigantesque marché couvert. Le marché des Vettovaglie, alliage de verre et de fer, découle directement de l’art nouveau. Long de 95 mètres, le superbe marché fait office de grande surface où l’on peut absolument tout retrouver : des produits vétérinaires jusqu’à la délicieuse nourriture locale et italienne.

marche-vettovaglie-livourne-Andrea-Dani
© Andrea Dani

Entre terre et mer

S’il manque une chose à la Côte d’Azur pour en faire un véritable paradis, c’est bien un coucher de soleil sur la mer Méditerranée. Livourne pallie ce manque en proposant un splendide coucher de soleil et notamment sur la terrasse Mascagni. Unique et originale, la terrasse fait la fierté des Livournais. Le sol est recouvert d’un damier composé de 34 000 carreaux noirs et blancs et chaque soir, les flâneurs se dirigent vers le bord de mer pour admirer le spectacle. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir les nouveaux mariés se faire photographier devant ce magnifique décor.

coucher-soleil-terrasse-mascagni-livourne-Andrea-Dani
© Andrea Dani

Le museo della città est à visiter, ne serait-ce que pour la beauté du bâtiment. Au fil de la visite, le visiteur tombe sur une ancienne église baroque d’une luminosité et d’une beauté exceptionnelles.

Évidemment, comment ne pas parler de la Vieille Forteresse, haut lieu de Livourne et cœur battant de la cité portuaire pendant des centaines d’années ? La Forteresse accueille aujourd’hui, lors de la saison estivale, des concerts et autres manifestations culturelles.

vieille-forteresse-livourne-andrea-dani
© Andrea Dani

A Livourne, il faut savoir prendre le temps : déambuler tranquillement dans les rues, dans le quartier de la Venezia, dénicher les petites particularités des bâtiments, observer. La ville regorge de petits coins calmes, jolis et apaisants. C’est le cas par exemple de la Fortezza Nuova. Entourée d’eau, elle embarque le visiteur sur un navire jardin où les manifestations culturelles sont légion.

L’évènement immanquable

Chaque année au mois d’août, l’ « Effetto Venezia » enflamme le quartier de la Venezia. Chanteurs, groupes de musique et artistes de rue se réunissent et animent le quartier emblématique de la ville au-dessus des canaux. Une manifestation sur plusieurs jours conviviale à l’image de la cité portuaire.

Pour les amateurs de musique classique, en septembre, la superbe terrasse Mascagni accueille le Mascagni Festival. Pendant plusieurs jours, les symphonies de musique classique s’enchaînent avec la mer Méditerranée et le sublime coucher de soleil en toile de fond.

Où dormir et manger

Pour les amateurs de bonne cuisine issue de la mer, il faut goûter le cacciucco, une spécialité locale plus que copieuse, mélange de poissons et de fruits de mer. A l’aspect peu ragoutant, le goût est appréciable. En revanche, un seul plat devrait suffire pour deux, voire pour trois, tellement les portions sont généreuses. Le label « 5C Cacciucco » vous renseigne sur les restaurants qui le préparent à merveille. D’ailleurs, en septembre, la ville célèbre son plat lors de la Cacciucco Pride.

On ne saurait que trop vous conseiller le Grand Hotel Palazzo pour vous reposer. Idéalement situé en bord de mer, l’hôtel propose tout le confort et la beauté d’un grand hotel.

Pour plus d’informations sur la ville et ses activités : Livorno Experience

Cet article fait partie d’une série sur la Toscane :