Interview

« C’est une responsabilité avant tout », le maire de Peille réagit a son élection à la tête de l’Association des Sites historiques Grimaldi

Cyril Piazza, maire de Peille
Cyril Piazza, maire de Peille

L’association, dont le Prince Albert II est le Président d’Honneur, a pour objectif de faire connaître les liens anciens qui unissent la France* et la Principauté de Monaco.

C’est plein d’entrain que Cyril Piazza, jeune maire de Peille de 41 ans, reprend le flambeau de l’Association des Sites historiques Grimaldi de Monaco. Ce réseau, crée en 2015 à l’initiative de l’ancien maire de Menton Jean-Claude Guibal, regroupe plus de 70 communes françaises qui ont participé au vote. Ces dernières élisent un conseil d’administration qui à son tour, élit le Président.

Bénéficier de l’image positive de Monaco

« Pouvaient être élus tous les membres du conseil d’administration, mais il y a eu un consensus, est heureux de constater Cyril Piazza, élu Président de l’association pour trois ans. Pour moi, c’est une responsabilité avant tout. Mon rôle est de continuer à développer les liens historiques qui unissent la France et la Principauté de Monaco. Cela peut-être des éléments patrimoniaux comme des tours, des châteaux ou des bâtiments religieux, dans les petits villages comme les grandes villes ».

Concrètement, que gagnent les communes françaises à faire partie de l’association ? « Les sites historiques français peuvent trouver à travers le réseau un ressort pour se développer, que ce soit d’un point de vue économique ou touristique. Finalement, ce partenariat leur permet de bénéficier de l’image positive de la Principauté. Car à mon sens, l’image du Prince Souverain et de sa famille rayonne en France et à l’international. »

Développer le numérique

Tout en restant dans la continuité de son prédécesseur Jean-Claude Guibal, Cyril Piazza compte bien apporter sa pierre à l’édifice. « Je pense qu’il va falloir qu’on s’oriente un peu plus vers le numérique. J’aimerais par exemple mettre en place des QR codes qui permettraient aux touristes qui visitent les sites de découvrir l’histoire depuis leur smartphone, connaître en quoi tel ou tel édifice est lié à la famille Grimaldi. C’est zéro papier et ça fonctionne. L’idée serait de les mettre en place dans toutes les villes de l’association » ambitionne le maire de Peille, ville classée Site historique Grimaldi de Monaco.

Dévoilement de la plaque « Site historique Grimaldi de Monaco » © Palais Princier de Monaco

En plus d’être maire et depuis peu Président de l’Association des Sites historiques Grimaldi, Cyril Piazza est aussi Président de la Communauté de Communes du Pays des Paillons. Il assure concilier ces trois fonctions du mieux possible. « J’ai des journées très remplies c’est vrai. Mais ce sont des rôles complètement différents. Les sites historiques, c’est de la culture, du lien historique, c’est plus du plaisir pour moi, et j’ai la chance d’avoir quatre vice-présidents et un bureau étoffé avec trésorier, trésorier adjoint, secrétaire, secrétaire général… Je compte beaucoup sur eux pour co-construire. »

Deux nouvelles villes en passe d’adhésion

Cyril Piazza envisage de réunir les membres de l’association régulièrement, que ce soit en visioconférence ou en présentiel pour « favoriser la compréhension et les échanges ». D’ailleurs, un déplacement est déjà acté dans le calendrier du nouveau Président : le 10 mars prochain. « Nous allons dévoiler une plaque à Ollioules, nouvelle commune, varoise, qui va adhérer aux Sites historiques. S’en suivra aussi Breil-sur-Roya dans les Alpes-Maritimes qui a émis la volonté d’adhérer à l’association. » Bien entendu, les deux communes ont, en amont, prouvé leurs liens historiques avec la famille Grimaldi de Monaco.


* Auparavant, l’association des Sites historiques Grimaldi regroupait les communes françaises et italiennes mais les statuts ont été modifiés le 22 novembre dernier. « Il y a donc deux associations », explique Cyril Piazza. Une association française des Sites Historiques Grimaldi de Monaco et une association italienne, qui est présidée par Fulvio Gazzola, le maire de Dolceacqua.