Brève

Le Prince Albert II porte-parole d’une alliance mondiale philanthropique pour le climat et la nature

Forum Économique Mondial de Davos
© Fondation Prince Albert II

L’annonce a été faite en Suisse, à l’occasion du Forum Economique Mondial de Davos.

La Fondation Prince Albert II s’est associée au CEO de Crescent Enterprises, Badr Jafar, afin de coorganiser mercredi 18 janvier dernier, à l’occasion du Forum Economique Mondial de Davos, un événement de haut niveau en présence du Prince Albert II, dédié à la philanthropie positive pour le climat et la nature.

Plus précisément, l’objectif était de discuter du lancement d’une alliance mondiale de philanthropes et d’organisations philanthropiques importantes. Le but de cette alliance, lancée dans la perspective de la COP28 qui doit se tenir à la fin de l’année 2023 à Dubaï, est de faire progresser les efforts collectifs en matière de climat, d’océan et de biodiversité, grâce à une collaboration plus approfondie et une augmentation des ressources.

La prise de parole du Souverain

« Nous sommes ici pour agir ! a indiqué le Souverain avec ferveur dans son discours. Pour tenter de mettre fin à cette étrange situation qui fait que seule une infime partie des ressources philanthropiques est allouée à une question qui a sans doute le plus de conséquences sur l’avenir de l’Humanité : la préservation de l’environnement. Agissons, en persuadant les philanthropes de réorienter et d’augmenter leurs contributions, en créant des outils financiers et d’évaluation sur le terrain qui nous permettront de rendre ces ressources pleinement efficaces, en mobilisant nos contemporains, les entreprises et les institutions, et en incitant les institutions multilatérales à être plus ambitieuses. »

Un financement de 100 000 milliards de dollars

Les discussions, en présence notamment de Majid Al Suwaidi, directeur général de la COP28, ont permis de définir les rôles que l’Alliance mondiale de philanthropie pour le climat et la nature. Parmi eux : sensibiliser l’opinion publique et mobiliser des capitaux catalyseurs pour débloquer les financements privés et les engagements multilatéraux en faveur de la lutte contre le changement climatique. Un financement de 100 000 milliards de dollars étant nécessaire pour assurer une transition équitable en faveur du climat et de la nature d’ici 2050.

La Fondation Prince Albert II a remis ses Prix pour la Santé Planétaire

Bien que le financement des fondations philanthropiques pour l’atténuation du changement climatique ait plus que triplé au cours des cinq dernières années, passant de 900 millions de dollars à 3 milliards de dollars par an, les analyses montrent que moins de 2 % du capital philanthropique sont consacrés aux questions liées au climat.


En savoir plus dur le Forum Economique Mondial…

Sous le thème « Coopération dans un monde fragmenté », la réunion annuelle 2023 du Forum économique mondial, qui se déroule sur une semaine, rassemble plus de 2 700 dirigeants de gouvernements, d’entreprises, de la société civile, du monde universitaire et des médias pour aborder et relever les défis mondiaux.