Publicité »
Portrait

Rallye Aïcha des Gazelles 2023 : Alexia Clementi, Alice Armengaud, un équipage monégasque pétillant au départ

Rallye Gazelles
© Romain Boisaubert/Monaco Tribune

Dans quelques heures, Alexia Clementi (39 ans) et Alice Armengaud (36 ans) s’envoleront pour le Maroc pour relever le plus grand défi de leur vie : parcourir le désert marocain au volant d’un 4×4 pendant plus de dix jours.

En ce lundi après-midi nuageux, la mer est déchaînée. Les vagues fendent les rochers, plage Marquet. Sur le parking au bout de la jetée, le Jeep Wrangler maculé d’orange et noir est déjà soumis à rude épreuve.

Publicité

Alexia Clementi et Alice Armengaud aussi. « Je suis littéralement trempée, explose de rire la première. Je viens de prendre la vague en mettant mon casque. »

Publicité »

À quelques jours du départ de l’édition 2023 du Rallye Aïcha des Gazelles, l’aventure est déjà lancée. Mais en réalité, pour les deux amies, tout a commencé il y a déjà plus d’un an.

Une amitié flagrante, une complémentarité évidente

« L’idée est venue d’Alice, qui est toujours pleine de projet et de challenge, sourit Alexia. Elle a assisté à une soirée caritative en faveur de la Fondation Princesse Charlène de Monaco en présence des waterwomen du défi Cap Optimist. Cette action l’a touché et elle a voulu elle aussi faire honneur à la Fondation. »

Quelques jours après cette soirée caritative, Alice Armengaud est présente pour le départ du E-Rallye Monte-Carlo, place du Palais. Le défi qu’elle veut mener raisonne alors comme une évidence. « J’ai eu un déclic. Je me suis dit que ça serait ça : participer à une course et au prochain Rallye Aïcha des Gazelles. Cela me paraissait complètement inconcevable, mais je tenais vraiment à relever ce défi. »

Publicité »
Rallye Gazelles
Alexia Clementi/© Romain Boisaubert/Monaco Tribune

Vient alors cette question : qui pour l’accompagner ? « J’ai demandé à mes deux soeurs, mais elles m’ont dit non… Alors j’ai envoyé un texto à Alexia. » Sa réponse ? « Elle m’a dit non aussi », se marre Alice. « C’est vrai, je ne savais même pas changer une roue et quand mon GPS me dit de tourner à gauche, je pars à droite, lui rétorque sa complice. Autant dire que l’on partait dans l’inconnu complet. »

Après une longue réflexion et sous l’insistance d’Alice, Alexia finit par donner son feu vert. Depuis ce jour, les deux mamans qui se sont rencontrées par hasard à l’école de Fontvieille car leurs petits étaient amoureux en dernière année de maternelle, mangent et respirent rallye tous les jours.

Une préparation aux côtés des Sapeurs-pompiers de Monaco

« C’est une charge mentale importante, confie Alice. Psychologiquement, c’est intense. Et on s’attend à ce que ça le soit aussi énormément physiquement une fois sur place. Mais maintenant que l’on a appris à maîtriser notre véhicule, rien ne peut nous arrêter. Nous sommes prêtes ! »

Pour se préparer au mieux, les deux amies ont réalisé un stage en compagnie du Corps des Sapeurs-pompiers de Monaco. Au programme, stage de pilotage sur un terrain à Blausasc, avec franchissement d’obstacles en conditions réelles. « Une expérience incroyable, lance Alexia. Jusque-là, on se disait qu’on allait là-bas pour finir la course. Maintenant, on se dit que l’on peut faire quelque chose. »

Rallye Gazelles
Alice Armengaud/© Romain Boisaubert/Monaco Tribune

Un podium ? « Non, quand même pas. Ça serait prétentieux. Il ne faut pas oublier que nous sommes là avant tout pour aider à contribuer à la mission de la Fondation qui est de sauver des vies en luttant contre la noyade, notamment au Sri Lanka. »

Au service de la Fondation Princesse Charlène de Monaco, l’équipage 121 de cette édition 2023 du célèbre Rallye Aïcha des Gazelles s’apprête à faire briller les couleurs de la Principauté pendant quinze jours. Et pourquoi pas jusqu’aux portes de la victoire ? Avec Alexia Clementi et Alice Armengaud, tout semble réalisable. Même l’impossible.


C’est quoi le Rallye Aïcha des Gazelles ?

Rallye-raid le plus important derrière le prestigieux Rallye Dakar, le Rallye Aïcha des Gazelles rassemble chaque année depuis 1990 des femmes de 18 à 71 ans et de nationalités différentes dans le désert marocain. Ces femmes, surnommées « les Gazelles », viennent participer à une aventure inédite et mémorable.

Le concept de la course est simple, sans vitesse, le but de l’aventure est de parcourir le moins de kilomètres possible, sans aucun moyen de navigation électronique et sur plusieurs étapes. Le Rallye Aïcha des Gazelles, c’est aussi une démarche RSE qui reposent sur 3 piliers : L’engagement pour les femmes, le respect de l’environnement et les actions positives citoyennes.