Publicité »
Récit

Nouvelle Médiathèque de Monaco : « On y est »

mediatheque-de-monaco-compressed
La nouvelle médiathèque de Monaco devrait ouvrir en 2025 - © Mairie de Monaco

Alors que la livraison du futur bâtiment est prévue pour la fin de l’année 2024, la Médiathèque de Monaco prépare son prochain déménagement dans ce tout nouveau lieu.

« Le bâtiment est sorti de terre. » C’est avec le sourire que Céline Sabine, conservatrice adjointe à la Médiathèque de Monaco, parle du futur établissement qui se situera sur l’îlot Pasteur. Un bâtiment de 2000m2 qui regroupera les quatre sites de l’actuelle Médiathèque : la bibliothèque Louis Notari, la ludothèque, le secteur musique cinéma et la bibliothèque Princesse Caroline, axée jeunesse.

Publicité

Collection regroupées, services regroupés

« Ce sera une médiathèque pour tous, plus familiale », explique la responsable, faisant référence à ce regroupement géographique de l’ensemble des supports. Le lieu rassemblera davantage de public, notamment les jeunes étudiants et élèves qui bénéficieront de salles « silencieuses » en plus d’une salle informatique équipée. Plus globalement, « elle sera plus fonctionnelle, notamment sur les équipements ». Depuis une quinzaine d’années, la Médiathèque de Monaco est aussi à l’origine d’une programmation culturelle variée : « Concerts, ciné-clubs, conférences, rencontre avec les auteurs… Aujourd’hui, tout se passe s’organise à la Bibliothèque Louis Notari. Ça se passe régulièrement en soirée, on doit aménager la salle principale ». Là encore, Céline Sabine s’en réjouit : la nouvelle médiathèque sera dotée d’un auditorium « équipé et modulable », un confort important pour les équipes de la Médiathèque qui envisagent déjà la suite.

« On est en train de préfigurer notre programmation culturelle, il y aura une diversification des propositions et des moments où elles sont proposées. Ici, on propose essentiellement en soirée ou entre midi et deux. Dans cette nouvelle médiathèque, grâce aux nouveaux équipements, on pourra adapter ces propositions selon les publics à des temps de la journée ou de la semaine différents », développe Céline Sabine qui ne promet cependant une multiplication des rendez-vous.

Un déménagement en vue

Pas de date précise pour cet important déménagement, si ce n’est la livraison du bâtiment prévue pour fin 2024. Échéance ou pas, tout est déjà (presque) prêt. « C’est quelque chose qui se prépare.. au millimètre, je dirais », sourit la chef de service. « Déménager une médiathèque, ça se conçoit et ça se pense. » Pour la conservatrice adjointe et les équipes, l’enjeu est de réussir à transférer des ouvrages « d’une étagère X ici à une étagère Y là-bas ». Tous secteurs mélangés et en prenant en compte les réserves, la Médiathèque de Monaco compte entre… 180 000 et 200 000 documents.

Publicité »

Nous allons réorganiser les collections

Actuellement, les équipes de la médiathèque se servent de la classification Dewey pour organiser ses rayons. Ce système, développé en 1876 par un bibliographe américain, permet de classer l’ensemble du fonds documentaire d’une bibliothèque en dix classes qui correspondent à neuf disciplines : philosophie, religion, sciences sociales, langues, sciences pures, techniques, beaux-arts et loisirs, littératures, géographie et histoire. Une classification « très professionnelle » que Céline Sabine juge parfois « compliquée » pour le public. Depuis quelques années, la médiathèque simplifie déjà cette catégorisation pour la rendre « plus claire ». Dans les rayons du futur bâtiment, la célèbre méthode Dewey devrait davantage s’effacer, au profit de « chapeaux plus généraux ».

« Nous avons réorganiser les collections (…) Le choix que l’on fait, c’est de travailler les collections par centres d’intérêts, par grandes thématiques », poursuit Céline Sabine. « On a déjà délimité les contours des ces pôles, on sait très exactement où iront les documents ». Art de vivre, bien-être ou encore le pôle vert et solidaire, que la responsable prend en exemple. « On va y retrouver des livres qui sont aujourd’hui en botanique, mais aussi d’autres qui sont en philosophie où on retrouve une production éditoriale dans le domaine de la philosophie de l’environnement. Aujourd’hui, ces ouvrages sont dans des rayons différents, demain ils seront ensemble puisque leur centre d’intérêt est commun. »

Publicité »

L’occasion de faire un certain tri dans les réserves de la Médiathèque, notamment si certains ouvrages plus anciens, et précieux, nécessitent d’être placés au Fonds Patrimonial. Du côté des collections en accès libre, le suivi des nouveautés est déjà effectué de « manière régulière ». Cette réorganisation, un travail intellectuel que la responsable admet « de longue haleine » et sur laquelle les esprits s’échauffent depuis plusieurs mois voire.. années.

Un projet collectif

« Toute l’équipe a été associée à la conception du projet », se réjouit Céline Sabine. « Chacun, dans son domaine, va travailler au projet d’établissement, que cela soit dans le domaine des collections, des services au public, du numérique, de la programmation culturelle.. ». Depuis plusieurs mois, le personnel, réparti par groupes, réfléchit à cette future médiathèque, se réunissant régulièrement « pour avancer ensemble ». En parallèle, l’équipe de direction a également travaillé avec l’architecte du projet, « pour qu’il tienne compte des besoins, tant professionnels que pour les usagers ». Cette assise plutôt qu’une autre, cette étagère, cet aménagement… La conservatrice en chef-adjointe se félicite de ce travail commun, largement soutenu et appuyé par Camille Svara, Déléguée à la Médiathèque et Adjointe au maire.

Le saviez-vous ?

Pour déménager l’ensemble de la médiathèque, la Mairie de Monaco fera certainement appel à une équipe de déménageurs spécialisés en… bibliothèques. Plusieurs entreprises proposent ce service où une méthodologie précise et une grande organisation sont nécessaires. « Ils ont l’équipement adapté et l’expérience : c’est la clé de la réussite », témoigne Céline Sabine. Attendons-nous à une armada d’étagères à roulettes !