Publicité »
Agenda

L’Institut Audiovisuel de Monaco va diffuser 30 films cette année et il faut les voir

douleur-et-gloire-pedro-almodovar-compressed
Antonio Banderas dans Douleur et gloire, réalisé par Pedro Almodóvar. Le film sera diffusé le 28 mai au Théâtre des Variétés. © Pathé. Coll. IAM

L’Institut Audiovisuel de Monaco a lancé sa vingtième saison de « Tout l’art du cinéma ». Une saison démarrée par l’incontournable Woody Allen et La rose pourpre du Caire et poursuivie, ce mardi, par Jean Cocteau et L’aigle à deux têtes.

Cette année, les Mardis du cinéma emmèneront le spectateur dans les « sortilèges du temps », tel que le présente le directeur de l’Institut Vincent Vatrican. « Le rapport au récit, au temps, à la mémoire, voilà ce que cette nouvelle saison de cinéma entend interroger », expose celui qui, avec le journaliste Jacques Kermabon, a sélectionné une trentaine de films à projeter cette année, dont 14 spécifiquement pour les Mardis du cinéma.

Publicité
Charlie Chaplin et Jackie Coogan, cachés au coin d’une rue dans The Kid, en ciné-concert le 15 mai dans la Salle Garnier. © Roy Export Company. Coll. IAM
Jerry Lewis et Stella Stevens dans Docteur Jerry et Mister Love, diffusé le 25 février au cinéma de Beaulieu. © Paramount. Coll. Prod DB – IAM 

Parmi ces choix, quelques monuments du cinéma et « que des chefs d’oeuvres ». L’occasion pour le public de découvrir ou redécouvrir The Kid, de Charlie Chaplin, en ciné-concert dans la Salle Garnier ; In the mood for love de Wong Kar-Wai, pour qui les critiques furent unanimes ; Bird de Clint Eastwood, présenté au festival de Cannes en 1988 ou encore le récent Douleur et gloire de Pedro Almodovar, récit autobiographique qui confirme la force émotionnelle propre au cinéma du réalisateur espagnol.

Retrouvez la programmation des Mardis du cinéma ci-dessous et le programme cinématographique complet de l’Institut Audiovisuel sur cette page :

  • 17 octobre : Lettre d’amour, de Kinuyo Tanaka (1953)
  • 14 novembre : Les fraises sauvages, Ingmar Bergman (1957)
  • 28 novembre : L’année dernière à Marienbad, Alain Resnais (1961)
  • 19 décembre : In the mood for love, Wong Car-was (2000)
  • 9 janvier : Lettre d’une inconnue, Max Ophuls (1948)
  • 23 janvier : La maman et la putain, Jean Eustache (1972)
  • 13 février : Sans soleil, Chris Marker (1982)
  • 25 février : Docteur Jerry et Mister Love, Jerry Lewis (1963)
  • 5 mars : Voyage en Italie, Roberto Rossellini (1953)
  • 26 mars : Solaris, Andreï Tarkovski (1972)
  • 2 avril : Mon XXe siècle, Ildikó Enyedi (1988)
  • 9 avril : La clepsydre, Wojciech J.Has (1973)
  • 28 mai : Douleur et gloire, Pedro Almodovar (2019)

Rendez-vous au Théatre des Variétés de Monaco à 20h pour assister aux projections des Mardis du cinéma, sauf pour Docteur Jerry et Mister Love, diffusé au cinéma de Beaulieu à 15h.

Publicité »

Plus d’infos

  • Théâtre des Variétés : Place à 8€
  • Etudiants et moins de 21 ans : 4€
  • Abonnement 5 séances : 30€
  • Places et cartes d’abonnements délivrées le soir de chaque projection