Récit

Transat Jacques Vabre : Que retenir de la course de Malizia-Seaexplorer ?

Boris-Herrmann-YCM-min
Boris Herrmann et Will Harris ont pris la septième place (Photo © Yacht Club Monaco)

C’est à l’occasion de la fête nationale monégasque que Malizia-Seaexplorer du Yacht Club de Monaco, mené par Boris Herrmann et Will Harris, est arrivé à Fort-de-France (Martinique).

Publicité

À quelques minutes seulement de certains de ses plus proches concurrents, Malizia-Seaexplorer a pris la 7e place de cette 16e édition de la Transat Jacques Vabre, en 12 jours, 9 heures, 1 minutes et 3 secondes.

Après un départ reporté en raison des conditions météorologiques complexes en Manche, le flotte IMOCA a connu une course mouvementée. Les premières 24 heures de course l’ont prouvé, avec des vitesses de vent maximales de 45 nœuds, qui ont causé de nombreux abandons.

Des conditions qui ont rappelé la difficulté de cette épreuve en double devenue mythique dans le calendrier des navigateurs. Lors du passage du Cap Finistère, Boris Herrmann et Will Harris ont rapidement décidé de partir au Sud, aux côtés du groupe de tête. Le long des côtes africaines, le duo est resté dans la course à chaque instant.

 « Nous avons montré que nous sommes de bons compétiteurs, que notre bateau est rapide dans les vents portants et qu’il peut être fort dans le Vendée Globe, a confié Boris Herrmann à son arrivée.

De bon augure pour le prochain Vendée Globe

En ce sens, nous avons atteint notre objectif sportif pour cette course. Notre place dans le top 7 est satisfaisante, mais nous pensons avoir appris que nous pouvons encore nous améliorer et que les résultats des prochaines courses le reflèteront. »  

« C’était vraiment sympa de refaire cette course avec Boris, a déclaré de son côté Will Harris. Il peut aborder les prochaines courses avec une grande confiance dans le bateau.

Nous avons montré que le 60 pieds peut suivre la nouvelle génération de foilers et s’il fait les bons choix, il peut vraiment réaliser de belles performances et avoir de bonnes chances de monter sur le podium lors des prochaines courses. »

Boris Herrmann repartira de Martinique le jeudi 30 novembre comme la plupart des IMOCA pour s’élancer dans une nouvelle course en solitaire « Retour à La Base » à destination de Lorient. Avec, toujours en ligne de mire comme objectif ultime, le prochain Vendée Globe.