Brève

Le Prince Albert II et la Princesse Stéphanie visitent l’exposition de la gare de Monaco

exposition-gare-de-monaco-chantier-d-un-regne
La gare monégasque accueille temporairement l'exposition. ©Palais Princier

Visible jusqu’au 31 décembre, l’exposition nous montre la mise en souterrain de la voie ferrée, chantier démarré en 1958 et terminé en 1999.

Publicité

Le Souverain et la Princesse Stéphanie se sont rendus dans le hall de la gare, via la galerie Sainte-Dévote. C’est ici que commence « Le Chantier d’un règne. La mise en souterrain de la voie ferrée (1958–1999) », exposition initiée dans le cadre du centenaire de naissance du Prince Rainier III. Une succession de photos dévoile l’un de ses projets les plus ambitieux, parmi les dizaines qu’il a mené pour l’aménagement du territoire monégasque.

Alors que la voie ferrée à ciel ouvert, qui a desservi distinctement Monaco et Monte-Carlo depuis 1868, en serpentant le long du bord de mer, coupait littéralement en deux le territoire de la Principauté, le Prince Rainier III a perçu de manière précoce l’intérêt de la mettre en souterrain. Inaugurée en 1999, la nouvelle gare de Monaco Monte-Carlo et sa voie ferrée souterraine ont libéré énormément d’espace et de terrains, permettant de nouvelles constructions et notamment des liaisons mécaniques et pédestres.

Ce chantier de 41 ans, ce sont Thomas Fouilleron, directeur des Archives et de la Bibliothèque du Palais princier, et Vincent Vatrican, directeur de l’Institut audiovisuel de Monaco, qui l’ont documenté et permis une rétrospective très riche pour cette exposition. Des photos officielles, mais aussi des plans et des clichés du chantier dans les moindres détails sont à découvrir.