Publicité »
Récit

Une croissance soutenue pour le chiffre d’affaires monégasque

croissance-monaco-imsee
Le chiffre d'affaires de la Principauté était de 15 milliards d'euros fin septembre 2023 - © Monaco Tribune

L’IMSEE a publié son bulletin trimestriel de l’Economie.

Un beau score. Sur la période comprise entre janvier et septembre 2023, le chiffre d’affaires de la Principauté a connu une croissance de 9,1% (soit +1,3 milliard d’euros), dépassant ainsi les 15 milliards d’euros au 30 septembre. Ce résultat a été publié par l’Institut Monégasque de la Statistique et des Etudes Economiques (IMSEE), dans son dernier bulletin trimestriel de l’Economie.

Publicité

Selon l’Institut, ce sont les activités scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien qui contribuent principalement à ce résultat, puisqu’elles enregistrent une hausse de plus d’un milliard d’euros (+43,3%) par rapport à 2022. La construction, le commerce de détail, et l’hébergement et la restauration affichent également une belle croissance, en comparaison avec l’année précédente.

imsee-chiffre-affaires-2023-monaco

Et si, d’après l’IMSEE, les exportations de produits de joaillerie et de bijouterie a baissé de 103,5 millions d’euros par rapport à la même période l’an dernier, le volume global des échanges stage, avec une légère augmentation de 0,5%.

L’emploi en hausse et un record pour l’immobilier

En revanche, du côté de l’emploi, « tous les indicateurs sont en hausse. » Au 30 septembre 2023, l’emploi dans le secteur privé a progressé de 4,5%, portant le nombre d’emplois à près de 63 000 (soit 2 700 emplois supplémentaires par rapport à 2022) et le volume d’heures travaillées à plus de 77 millions en cumul. Le secteur de l’information et de la communication est celui qui connaît la plus nette augmentation, avec 15,8% de plus qu’en 2022.

Publicité »

« Avec 6 620 emplois, soit pratiquement 500 de plus que l’année précédente, la construction (hors emplois intérimaires) reste très dynamique et croît de plus de 8% au troisième trimestre », précise également le rapport. Enfin, sur la période janvier-septembre 2023, le nombre mensuel d’heures travaillées est resté supérieur à chaque mois de l’année précédente, ne passant jamais sous la barre des huit millions. Là encore, l’information et la communication se distingue avec 10,7% d’heures travaillées de plus que l’année précédente. La construction et l’hébergement et la restauration complètent le podium.

imsee-emploi-2023-monaco

De même, les indicateurs majeurs du tourisme sont en hausse sur les neuf premiers mois de l’année, par rapport à 2022. Malgré une baisse de la durée moyenne de séjour (passant de 3,1 à 2,6 jours), le nombre de chambres occupées sur les neuf premiers mois de l’année a progressé de plus de 13 000 nuitées (soit une hausse de 3,3%), ce qui donne un taux d’occupation de 61,8% au troisième trimestre. En revanche, le niveau d’avant-crise n’a pas encore été rattrapé, ce dernier ayant été établi à 70,2%.

L’IMSEE précise enfin que le marché immobilier a certes baissé en volume, mais a progressé en valeur. A noter également que le montant des transactions immobilières a progressé de 4,8%, atteignant 1,8 milliard d’euros, soit le record depuis 2006 pour les neuf premiers mois de l’année.

Privacy Policy