Publicité »
Publicité »
Brève

Finale de la Junk Kouture, la mode prône l’écologie

Junk-Kouture
Projet Fin’nominal, de Courtney Fivaz, Ella Rosendahl et Inaki Beascoechea de Fairgreen International School, Dubai - ©Direction de la Communication / Manuel Vitali

Le rendez-vous des jeunes stylistes de mode éco-responsables, s’est tenu le 22 février au Grimaldi Forum.

Publicité

Une soixantaine de jeunes du monde entier ont participé à la finale de Junk Kouture. Depuis les États-Unis, l’Irlande, l’Angleterre, la France ou encore les Émirats arabes unis, les concurrents sont venus présenter leurs créations réalisées à partir de matériaux recyclés.

À l’occasion de la cérémonie, des looks originaux et extravagants se sont emparés du Grimaldi Forum. Pour représenter la Côte d’Azur, le projet « From Coastline to Waisitline » créé par Lily Gear, Vega Beroud et Luisa Dietel de l’International School of Nice s’est inspiré du territoire. « On voulait amener le côté Côte d’Azur donc soleil, plage… Tous les matériaux, on les a collectés de beach cleanup [opération de nettoyage de plage], des écoles ou des plages dans le sud » indique Vega pour Monaco Info. La jeune femme ajoute, « on peut créer des choses belles de quelque chose qui n’était rien, qui était jeté sur la plage ».

Création « From Coastline to Waisitline », portée par Vega Beroud lors de la finale – ©Direction de la Communication / Manuel Vitali

Grâce à leur création, elles ont remporté le prix de la performance, décerné par Kate Powers Foundation. En effet, au terme de cette finale, 17 trophées ont été remis pour récompenser la créativité et l’engagement les participants. Enfin, le prix majeur du « World Designer » a été décerné à la création irlandaise #TAGME, d’Eva Donlon, Evie Nugent et Méabh O’Shea étudiante à la Moate Community School.