Analyse

La délinquance du quotidien en baisse à Monaco

police-monaco
La Sûreté publique a publié ses chiffres relatifs à l'année 2023 - © Direction de la Communication / Stéphane Danna, Manuel Vitali

Si en 2016, il y avait un fait de délinquance de voie publique tous les trois jours, huit ans plus tard, on enregistre moins d’un fait par semaine.

Publicité

« Malgré une période ponctuée par les déménagements et des conditions de travail parfois inadaptées aux exigences liées à un fonctionnement 24 heures sur 24, tout au long de l’année, la Sûreté a su maintenir un haut niveau de sécurité », se réjouit le Gouvernement à l’occasion de l’inauguration, le 26 janvier dernier, du nouveau bâtiment de la Sûreté publique.

Cet événement intervenu en début d’année était l’occasion d’exposer les chiffres de l’année écoulée. Selon les autorités, ils marquent une tendance positive et traduisent l’efficacité des procédures et des agents.

Les chiffres de l’activité judiciaire sont en forte baisse par rapport à 2022 :

  • Nombre d’instructions au Parquet : – 35 %
  • Nombre de commissions rogatoires : – 17 %
  • Nombre de commissions rogatoires internationales : – 34 %

Si la délinquance générale a très légèrement augmenté de 0,9 % avec 834 faits contre 826, la délinquance de voie publique, c’est-à-dire la délinquance du quotidien, celle sur laquelle l’action de la police grâce à son action préventive peut avoir une véritable portée, passe de 59 faits à 49, soit – 17 %. « Ces résultats sont très satisfaisants car il s’agit de la délinquance qui concerne le plus la population, celle relative aux incivilités, aux atteintes aux personnes et aux biens, ou encore à la tranquillité publique », note le Gouvernement.

Concernant le taux d’élucidation de la délinquance générale, il a fléchi de 0,52 %. Celui de la délinquance de voie publique a augmenté de 11 %. « Au regard des chiffres obtenus par les services de police des pays voisins, les résultats sont enviables », peut-on lire dans la suite du communiqué.

Les cas d’alcool au volant en hausse

Chaque mardi aux audiences correctionnelles, les dossiers de conduite en état d’ivresse se succèdent, et ils ont augmenté entre 2022 (101) et 2023 (134), tout comme ceux liés à l’ivresse publique et manifeste (283 en 2022, 347 en 2023). « Cette thématique sera une priorité pour la Sûreté publique en 2024 », assure l’Exécutif. En hausse également, la détention de stupéfiants qui a bondi de 49 %.

En matière de vols, on note une baisse de – 100 % pour les vols par ruse et de – 75 % pour les vols d’automobiles. En revanche, les vols de deux-roues sont passés de 9, en 2022, à 11, en 2023. L’escroquerie par téléphone ou message électronique malveillant a baissé de 33 %. La dernière donnée communiquée concerne le nombre d’interventions police secours qui s’établit en 2023 à 9 444, ce qui représente une augmentation de 21% par rapport à 2022.