Publicité »
Publicité »
Brève

« Nous sommes complètement oubliés » : des habitants du quartier de l’hôpital mécontents du nettoyage des rues

chpg-monaco
Les riverains regrettent également le manque de décorations lors de la période des fêtes de fin d'année - © CHPG Monaco

Les travaux du nouveau bâtiment entraineraient trop de poussière et les déjections canines ne seraient pas ramassées.

Publicité

Puisque les murs Facebook sont les nouveaux cahiers de doléances, des riverains de Monaco postent régulièrement leurs demandes et interrogations sur le groupe intitulé « Aide et solidarité entre les résidents de Monaco ». Récemment, un des membres a signalé un problème de propreté du côté du CHPG. Son message a suscité de nombreuses réactions.

Voici son témoignage : « je vis actuellement à côté de l’hôpital et la situation est de pire en pire. Les trottoirs sont très sales et j’ai l’impression qu’il n’y a jamais de nettoyage dans ce quartier. Et je pense que ce n’est pas une impression… Nous subissons les travaux du nouveau chantier de l’hôpital avec énormément de poussière mais de plus, il y a beaucoup de traces d’urines de chiens ». Cet internaute, qui craint que l’arrivée de la chaleur accentue les mauvaises odeurs, rappelle à juste titre que des distributeurs à petits sacs sont à la disposition des propriétaires de chiens.

La rue Honoré Labande, l’entrée du parking du Clapas ou encore le boulevard de Suisse ont été mentionnés dans les commentaires. Le boulevard est notamment jugé dans « un état pitoyable » en raison de l’urine et des déjections présentes sur « les trottoirs, les murs, lampadaires, poubelles ». Beaucoup suggèrent qu’un peu plus de verdure permettrait de résoudre le problème, quand d’autres proposent des « rigoles le long des murs pour recueillir l’urine, au lieu qu’elle ne s’étale partout sur les trottoirs. » Au-delà de la baisse de la qualité de vie des riverains, qui constatent également qu’une simple balade avec des enfants en bas âge ou en poussette est devenu compliqué, il en va de l’image laissée aux touristes de la Principauté.

Qui contacter ?

Certains résidents ont indiqué avoir signalé la situation à la Société Monégasque d’Assainissement (SMA), qui a réagi en installant notamment un distributeur de sacs supplémentaire, ainsi qu’à la Mairie et à la Sûreté Publique « qui réaliserait des rondes en voitures et vélos pour lutter contre l’incivisme ». Il s’agirait de la brigade civique qui se déplacerait pour « les dépôts sauvages » et non pour les déjections canines. La Direction de l’Aménagement Urbain (DAU) semble être le bon interlocuteur, puisqu’elle s’occupe de la voirie et de la signalisation, de l’ensemble des espaces plantés, publics et privés, de l’assainissement et des concessions de la Principauté.

Direction de l’Aménagement Urbain : (+377) 98 98 22 77