Publicité »
Brève

Georges Marsan annonce qu’il va déposer plainte

marsan maire de monaco
Georges Marsan a souligné qu’il ne s’agissait pas pour lui d’un nouveau départ mais de la poursuite de son mandat © Mairie de Monaco

Une semaine après la reprise de ses fonctions à la Mairie de Monaco, Georges Marsan a tenu une conférence face à la presse locale en Salle des Mariages. Après avoir été placé en garde à vue en décembre dernier et toujours mis en examen à ce jour, il annonce saisir la justice à son tour.

Il s’agit de sa première prise de parole publique depuis la reprise de plein droit de ses fonctions le 8 avril dernier. Georges Marsan s’est présenté ce mardi matin aux côtés de Camille Svara, 1ère Adjointe, Marjorie Crovetto, 2ème Adjointe en charge du Cadre de vie, de l’Environnement et du Développement Durable, ainsi que des membres du Conseil communal. L’émotion était particulièrement présente dans la salle, après l’arrêt des mesures d’empêchement du maire ainsi que la levée partielle de son contrôle judiciaire.

Publicité

Après de nombreux remerciements, notamment à Camille Svara qui a occupé les fonctions de maire suppléante avec « détermination et humilité » durant plusieurs mois, Monsieur le maire rappelle quelques principes historiques du pays : « Depuis sa création, notre Institution a toujours fait preuve de résilience, de constance dans sa mission, et reste en toutes circonstances, imperméable à toute déstabilisation » précise-t-il. Une manière d’introduire qu’il ne compte pas s’arrêter là.

Le maire n’a pas dit son dernier mot

« Concernant les faits, je n’ai en mon âme et conscience rien à me reprocher. J’ai donné toutes les informations lors des auditions et je n’aurai de cesse que de faire établir mon innocence. (…) La seule gêne à l’heure actuelle relève de mon entrée en contact avec les commerçants des marchés » déclare-t-il. En effet, occupant également le rôle de pharmacien Place d’Armes et résidant dans ce même quartier, Georges Marsan évoque une « douleur plus personnelle que professionnelle » de ne pas pouvoir approcher les commerçants du marché de la Condamine.

Publicité »

Aujourd’hui, le maire s’interroge encore quant à l’origine de la fuite des informations parues dans la presse et compte le faire savoir. « Elles constituent pour moi une atteinte à la présomption d’innocence, voire une obstruction à l’enquête. Je m’interroge même sur la motivation du procureur, qui a préféré récemment préciser que je demeure inculpé, plutôt que de rappeler à qui de droit, que l’enquête reste soumise au secret de l’instruction. J’ai donc l’intention aujourd’hui de déposer plainte, pour que toute la lumière soit faite sur la divulgation des éléments de l’enquête » annonce-t-il. Une plainte qu’il compte déposer auprès du procureur contre X, pour divulgation du secret de l’instruction et atteinte à la présomption d’innocence.

Georges Marsan se veut rassurant et conclut la conférence en précisant qu’il ne s’agit pas d’un nouveau départ mais bien de la « poursuite du mandat pour lequel les monégasques attendent tous » insiste-t-il. À ce jour, l’enquête poursuit son cours et la seule restriction du maire demeure l’interdiction de tout contact avec les personnes en attente d’audition par les services de police.