Publicité »
Photos

Monaco a rendu hommage à Marcel Pagnol, 50 ans après sa mort

hommage-monaco-pagnol-prince-albert
Marcel Pagnol a disparu le 18 avril 1974 - © Michael Alesi / Palais princier

Figure incontournable de la littérature et du cinéma français, Pagnol était un résident régulier de la Principauté et a côtoyé de près le Prince Rainier III et son père, le Prince Pierre. 

Les célébrations ont débuté mardi 16 avril à 11 heures par un hommage public rendu par le Prince Albert II, devant un lieu de mémoire, la stèle du square Marcel Pagnol des Jardins du Trocadéro, en présence de Pierre Dartout, Ministre d’État, de Nicolas Pagnol, petit-fils de l’écrivain, du Professeur Pascal Ory de l’Académie française, d’élèves des écoles, ainsi que de nombreuses personnalités de la Principauté.

Publicité

© Michael Alesi / Palais princier

L’après-midi à 15 heures, une table-ronde sur le thème « Pagnol le Monégasque », organisée par les Archives du Palais et l’Institut audiovisuel, s’est déroulée au Théâtre des Variétés, avec Nicolas Pagnol, Thomas Fouilleron, Vincent Vatrican et Yann Antony-Noghès. Au programme : des archives et des documents audiovisuels inédits, des témoignages et des lectures ainsi que des scènes de théâtre exécutées par les comédiens du Studio de Monaco.

Publicité »

Du cinéma et du théâtre

Pour clôturer cette journée-hommage, quoi de mieux qu’une projection de l’un de ses films culte ? La version restaurée « La Femme du boulanger » (1938) dans le cadre de la programmation « Tout l’art du cinéma » de l’Institut audiovisuel. L’auteur de La Gloire de mon père sera une nouvelle fois mis à l’honneur ce vendredi 19 et ce samedi 20 avril avec une représentation théâtrale organisée par le Studio de Monaco au Théâtre des Variétés. Il s’agit d’une création originale de Bernard Vanony intitulée « Tu me fends le cœur ». Pensez à réserver !

© Michael Alesi / Palais princier

Enfin parmi les éléments matériels, une plaque commémorative a été dévoilée devant la villa « La Lestra », située au 12 Boulevard des Moulins, qui fut la résidence de Pagnol entre 1951 et 1954, et un double timbre a été édité. Ce dernier illustre et rend hommage à la fois à Marcel Pagnol et à son ami, le Prince Pierre de Monaco, décédé en 1964.

Publicité »