Publicité »
Analyse

Analyse : l’AS Monaco fait parler d’elle sous la houlette d’Adi Hütter

Adi Hütter © AS Monaco

Adi Hütter mérite toutes les louanges qui lui sont adressées pour avoir conduit l’AS Monaco à une qualification directe pour la Ligue des champions grâce à sa deuxième place en Ligue 1.

Arrivé l’été dernier après le départ de Philippe Clement, dont le contrat s’est achevé après trois défaites consécutives et quatre victoires seulement sur les 14 derniers matches de l’ASM, l’expérimenté manager autrichien a fait un travail remarquable.

Publicité

L’adversité surmontée

Bien qu’il ait connu des difficultés, avec notamment des rumeurs de licenciement en raison de la mauvaise forme de l’équipe à l’approche de 2024, et une élimination décevante en Coupe de France face à Rouen, un club de troisième division, sa campagne a été largement positive.

« Je suis très heureux effectivement ! C’était une saison difficile qui s’achève, avec des hauts et des bas, mais nous avons réussi à relever notre challenge » a déclaré le directeur sportif Thiago Scuro.

C’est un Hütter heureux et satisfait qui a ensuite donné son ressenti sur la récente victoire contre Montpellier : « Je me sens vraiment bien. Je veux d’abord féliciter mon équipe pour le résultat et cette victoire ce soir. Je suis vraiment fier d’être le coach de ce club merveilleux et je veux remercier le président Dmitri Rybolovlev et Thiago Scuro, notre directeur général, pour nos performances ainsi que tous les employés du club. J’aimerais faire une mention spéciale à tous nos fans qui vont nous suivre la saison prochaine en Ligue des Champions ! »

Publicité »
Adi Hutter: Everything you need to know about the AS Monaco manager
Adi Hütter s’est construit comme un tacticien d’élite au plus haut niveau @ AS Monaco

Le club a bien eu raison de l’avoir soutenu et de lui avoir fait confiance. Il ne fait aucun doute que sa nomination a été judicieuse, puisque l’entraîneur a su imposer sa philosophie axée sur l’offensive et tirer le meilleur des joueurs à sa disposition grâce à ses solides compétences en matière de gestion.

L’expérience de l’entraîneur au premier plan

Difficile à affronter avec son approche directe et son caractère bien trempé, il y a beaucoup à admirer dans la façon dont Hütter a imprégné sa marque sur l’équipe pour s’assurer que ses joueurs prennent leurs responsabilités et assument leurs actes. « J’aime que l’équipe développe un football agressif dans le bon sens du terme, proactif, avec une idée claire de la façon d’évoluer. Avec, aussi, la volonté d’imposer un état d’esprit conquérant, avec du caractère » a-t-il expliqué à son arrivée.

« Je dois faire en sorte que tout le monde se retrouve. Toutes ces énergies vers le même objectif. J’aime aussi entretenir une certaine relation avec mes joueurs, parler avec eux, car derrière chaque personne, il y a un être humain. Je veux donc créer ce lien, car au final ce sont les joueurs qui sont sur le terrain, pas moi. Il faut donc tout faire pour qu’ils soient tous dans les meilleures conditions ».

Publicité »

Concernant ses relations avec Scuro, il a ensuite ajouté : « Nous nous sommes rencontrés à Salzbourg et il y a tout de suite eu une bonne alchimie et une bonne relation où nous avons en particulier parlé du métier d’entraîneur. Nous avons les mêmes idées sur le style et les même principes de jeu à inculquer ».

Adi Hütter a su trouver l’équilibre entre la jeunesse et l’expérience, tout en démontrant qu’il est un tacticien bien précis, puisqu’il a régulièrement modifié son schéma en fonction de l’effectif disponible et de l’adversaire.

Adi Hütter @ AS Monaco

En effet, sa décision d’opter pour une défense à trois lors du récent triomphe contre Brest afin de contrer la menace aérienne, et de choisir des formations à quatre dans les victoires de classe contre Montpellier, Metz et l’OGC Nice, a donné un réel avantage à son équipe, tout en soulignant son minutieux processus d’analyse avant chaque rencontre.

La façon dont il a procédé pour des remplacements bien calculés afin de faire basculer des matches en faveur de l’AS Monaco, comme l’entrée en jeu d’Eliesse Ben Seghir (dans le cadre d’un triple changement) pour changer le cours du match lors de la victoire décisive contre Strasbourg et l’entrée en jeu de Maghnes Akliouche pour donner de l’élan offensif et sceller l’affaire contre Rodez en Coupe, a notamment retenu l’attention.

En favorisant un sentiment d’unité dans le vestiaire, ce que ses plus de 15 ans d’expérience en tant qu’entraîneur ont permis de faire, mais également en sachant quand prendre des décisions importantes comme remplacer Philipp Kohn par Radoslaw Majecki, ont incontestablement mis son sens de l’organisation en avant.

« J’aime son côté humain, sa proximité avec les joueurs. L’échange est constant avec l’équipe, et c’est surtout quelqu’un d’honnête. Il dit ce qu’il pense aux gens avec qui il travaille, que ce soit positif ou négatif. Il sait aussi prendre ses responsabilités face aux médias » insiste Thilo Kehrer, le défenseur allemand de l’AS Monaco.

Publicité »

Des ajustements restent nécessaires

Hütter sait que certains domaines doivent encore être améliorés : la forme de l’équipe à domicile, où elle n’a pas gagné entre le 3 décembre et le 7 avril, et les lacunes défensives qui lui ont régulièrement porté préjudice et lui ont permis de n’avoir que la septième meilleure défense de la ligue.

Pour revenir sur la question de son éventuel départ, Hütter veut éviter toute baisse de forme à l’avenir, car la chute de la mi-saison, qui ne lui a permis d’obtenir que 15 points en 11 matches, a beaucoup attiré l’attention sur l’Autrichien. La défaite à Toulouse en février a été un moment particulièrement difficile, car les erreurs en défense, le laisser-aller dans le dernier tiers et l’incapacité à se battre, ont sans doute été les points les plus difficiles pour Hütter à la tête de l’équipe.

Manquant d’énergie, de constance, d’efficacité devant le but et ayant tendance à laisser de grands espaces aux équipes adverses pour les contrer à différents moments de la saison, le coach de 54 ans est bien conscient qu’il y a de quoi s’améliorer. « Je suis ouvert à la critique. Cela fait partie du jeu. Cela fait quinze ans que je suis entraîneur. Je n’ai pas toujours gagné. Cela fait partie du football » se souvient-il dans cette période de turbulences.

« J’aime être là, j’aime travailler avec mes joueurs au quotidien. Je comprends les critiques. Croyez-moi, tout le monde n’est pas content que nous n’ayons pris que 33 points après 18 matches. Nous avons très bien commencé lors des neuf premiers matches, avec 20 points, puis ce fut moins bien. Il n’y a pas que de quoi être satisfait ».

En fin de compte, les points positifs l’ont emporté sur les points négatifs, d’autant plus que les problèmes de l’AS Monaco ne sont pas tous de sa faute et que l’équipe a souffert de nombreuses blessures de joueurs clés.

Si l’on considère que Breel Embolo, Caio Henrique et Ben Seghir ont manqué une grande partie de la saison, et que Hütter a été privé de Wilfried Singo (qu’il avait lui-même obtenu), Ismail Jakobs et Krepin Diatta pour la Coupe d’Afrique et Takumi Minamino pour la Coupe d’Asie, cela montre à quel point il a admirablement bien surmonté ces obstacles.

Publicité »

Après avoir posé des bases bien solides, il sera intéressant de voir ce que l’AS Monaco pourra réaliser la saison prochaine sous la houlette de Hütter, tant sur le plan national qu’en Ligue des champions.

Thiago Scuro er Adi Hütter @ AS Monaco

« Nous avons connu trois périodes au cours de cette saison. Nous avons joué un football fantastique au début, avant de connaître une période plus difficile avec les blessures, la CAN et la Coupe d’Asie. La victoire du Derby à Nice a été un match clé qui nous a remis sur les rails. Nous avons ensuite battu des concurrents directs de la Ligue des champions comme Brest et Lille et nous avons obtenu un total de dix victoires à l’extérieur » a déclaré Hütter lors de la dernière conférence de presse d’avant-match de la saison.

« J’ai immédiatement ressenti beaucoup de joie après le match à Montpellier. Il y avait une ambiance fantastique, beaucoup de joie sur le terrain et dans le vestiaire. Je pense que nous méritons vraiment de finir deuxièmes. Tout le monde est très heureux d’avoir ramené le club en Ligue des champions après six ans d’absence ».

Tirer le meilleur de l’équipe

Il s’est avéré essentiel de poursuivre le développement de jeunes talents comme Akliouche, Ben Seghir et Kassoum Ouattara, tout en continuant à faire jouer les plus anciens comme Wissam Ben Yedder, Takumi Minamino et Guillermo Maripan, qui ont été des éléments clés supplémentaires.

Minamino, qui a déjà travaillé avec Hütter au RB Salzbourg, s’est vu confier la tâche de retrouver son rythme de croisière après une première saison médiocre à l’AS Monaco, ce qui a été un véritable coup de pouce pour l’équipe. « Le jeu d’Adi Hütter correspond parfaitement à mon style. Quand je joue, je comprends parfaitement ce que l’entraîneur veut faire. Par rapport à la saison dernière, cela change beaucoup de choses. L’été dernier, j’ai aussi fait beaucoup de préparation individuelle avant de reprendre, ce qui m’a permis de très bien démarrer la saison » commente l’international japonais.

La forme des milieux de terrain Youssouf Fofana et Denis Zakaria et de la défense Wilfried Singo a également été déterminante., l’influence de Hütter ayant clairement contribué à ce qu’ils atteignent un niveau proche de leur meilleur niveau. « J’ai découvert une nouvelle philosophie. J’aime ce style de jeu qui se concentre entièrement sur l’attaque avec un jeu de transition. J’aime les espaces. Cela correspond à mes qualités. Cette saison, les choses ont bien fonctionné avec le nouvel entraîneur et les nouveaux joueurs. Tout le monde peut être dangereux et décisif » a déclaré Fofana.

Publicité »

Ayant joué deux fois sous les commandes de Hütter dans le passé, aux Young Boys et au Borussia Mönchengladbach, il est fantastique de voir Zakaria se montrer à la hauteur lorsqu’il retrouve l’entraîneur autrichien. « Avant même son arrivée et que j’apprenne qu’il allait devenir l’entraîneur de l’AS Monaco, j’étais déjà en contact avec lui. Connaître un entraîneur avec lequel j’avais déjà de bonnes relations a facilité les choses. Cela a renforcé mon désir de rejoindre l’AS Monaco » a déclaré Zakaria.

« C’est un excellent entraîneur, comme le prouve sa carrière. C’est ma troisième collaboration avec lui et cela s’est toujours bien passé. Il sait gérer les joueurs et communiquer avec eux. J’aime aussi beaucoup son style de jeu. Ce sont des éléments que j’apprécie particulièrement, et je ne suis probablement pas le seul ».

Sachant que la star Folarin Balogun a encore de beaux jours devant elle, et que des joueurs comme Aleksandr Golovin, Caio Enrique et Breel Embolo sont de retour en pleine possession de leurs moyens, l’équipe peut espérer atteindre des sommets encore plus élevés lors de la prochaine saison.

Interrogé sur son meilleur moment de la saison, la réponse du coach a fait mouche : « Pour moi, le moment clé a été le Derby retour contre Nice. C’est facile pour moi d’avoir ce souvenir en tête car c’était mon anniversaire ce jour-là, le 11 février. Si nous avions perdu ce match, nous aurions été à sept points de Nice et à la cinquième place. La qualification pour la Ligue des champions aurait alors été très compliquée. Alors oui, je pense que c’est la victoire la plus importante pour l’AS Monaco cette saison ».

Cette grande performance pour triompher de l’OGC Nice, qui a été la première victoire de l’AS Monaco en Ligue 1 en 2024, a certainement été une étape importante pour restaurer une certaine positivité au sein du club de la Principauté après leur mauvaise série de résultats et la défaite dévastatrice mentionnée ci-dessus en Coupe.

À l’horizon

Avec un mercato crucial et une pré-saison à venir, les attentes seront élevées avant la saison 2024/2025, où Adi Hütter se donnera les moyens de relever le défi, tout comme il l’a fait lors de sa première saison réussie avec l’AS Monaco.

Publicité »

De passionnants moments attendent très certainement l’AS Monaco avec les multiples facettes de Hütter.