Publicité »
Récit

Ligue 1 : l’AS Monaco confirme sa place de dauphin et se qualifie pour la Ligue des champions

as monaco league des champions
Les Rouge et Blanc emportent la rencontre à Montpellier grâce à Kassoum Ouattara et Youssouf Fofana (0-2) © AS Monaco

Ce dimanche soir, l’AS Monaco s’est directement qualifié en Ligue des champions en battant Montpellier 0-2 au stade de la Mosson.

Six ans après, l’AS Monaco valide son retour en Ligue des champions sous les yeux du Président Dmitri Rybolovlev, qui a enchaîné les présences au Louis-II et à l’extérieur pour encourager son équipe. Comme le rappelait L’Équipe en mars dernier, l’homme d’affaires était proche de ses joueurs et de son staff pour les aider à atteindre l’objectif fixé en début de saison et qui échappait à l’AS Monaco depuis 2018-2019 : une qualification directe pour la phase de groupes de la Ligue des champions. Cette qualification est donc un excellent cadeau pour les supporters de l’AS Monaco pour la saison du centenaire du club.

Publicité

En cette 33e journée de Ligue 1, l’AS Monaco devait confirmer sa 2e place au classement et valider sa qualification directe à la prochaine Ligue des champions (LDC). Pour cela, les Monégasques n’avaient besoin que d’un nul ce soir, soit un seul point.

Publicité »

Pour rappel, les trois premiers de Ligue 1 vont en phase principale de la LDC et le quatrième est qualifié pour les tours préliminaires. Avec sa large victoire contre Clermont (4-1) le week-end dernier à domicile, l’AS Monaco avait pris une belle avance dans cette lutte pour s’assurer sa place sur le podium.

Du côté de Montpellier (MHSC), 10e du championnat, on ne jouait plus rien. Les joueurs de Michel Der Zakarian pouvaient au mieux finir 8e, au pire 13e selon les autres matchs. Durant la saison, le MHSC s’était assuré son maintien avec une série de six matchs sans défaite.

Le résumé du match

Ce soir, Wissam Ben Yedder et Breel Embolo étaient alignés en attaque pour l’AS Monaco. Aleksandr Golovin était lui blessé et Takumi Minamino suspendu pour cette rencontre.

Entame de jeu et première mi-temps relativement calmes au stade de la Mosson. Comme attendu, l’AS Monaco domine facilement Montpellier avec une possession de balle de 56% à la 22e minute. Peu présents les vingt premières minutes, les joueurs de l’Hérault tentent de rééquilibrer le jeu après seulement trente minutes de jeu. 

Publicité »

Cela ne suffira pas pour contrer le but de Breel Embolo, qui marque d’une tête plongeante à la 33e minute, mais le drapeau se lève aussitôt et le but est refusé pour une position de hors-jeu. À la 41e, l’AS Monaco compte onze tirs contre seulement trois pour Montpellier. 

© AS Monaco

Peu de temps après son occasion, l’attaquant monégasque est au sol, blessé, et finit par sortir à la 43e malgré les soins qu’il a reçus. Il est remplacé par Folarin Balogun. 

Publicité »

À l’issue de la première mi-temps, l’AS Monaco domine largement Montpellier mais ne parvient tout de même pas à concrétiser ses occasions (13 tirs dont 5 cadrés). Montpellier n’a touché que trois ballons dans la surface adverse, contre vingt pour l’AS Monaco.

Mieux que le nul, les trois points

Déterminés à réaliser l’exploit, les Montpelliérains montrent un nouveau visage en ce retour de vestiaire. À la 48e minute, Musa Al-Tamari réussit un coup du sombrero sur un Monégasque avant une louche pour Tanguy Coulibaly dans la surface, même s’il ne parvient pas à terminer son action dans le filet adverse. 

Très vite, les Rouge et Blanc reprennent le dessus et ouvrent le score à la 52e minute. À seulement 19 ans, Kassoum Ouattara inscrit son premier but en 39 matchs avec l’AS Monaco. Les Monégasques mènent concrètement la rencontre (0-1, 52e). 

Publicité »
© AS Monaco

Trois changements d’un coup à la 61e par Michel Der Zakarian, mais cela ne suffira pas pour bloquer l’attaque monégasque. Quatre minutes plus tard, Youssouf Fofana vient confirmer l’avance de son équipe en inscrivant le deuxième but de la rencontre (0-2, 54e). Servi après une contre-attaque d’Eliesse Ben Seghir et de Wissam Ben Yedder, Maghnes Akliouche vient trouver Fofana dans la surface, qui à son tour frappe sans contrôle du droit au fond des cages. 

Montpellier tente jusqu’au bout de sauver son honneur. But de la tête par Issiaga Sylla à la 84e, mais il est finalement refusé à cause d’une faute de l’Héraultais sur le gardien monégasque.

Fin de rencontre au stade de la Mosson. Les efforts payent pour l’AS Monaco qui ramène les trois points et termine ainsi deuxième de Ligue 1, derrière le Paris Saint-Germain. C’est officiel, les Rouge et Blanc sont directement qualifiés en Ligue des champions la saison prochaine, peu importe le résultat du prochain et dernier match contre Nantes, le dimanche 19 mai au Stade Louis-II. 

© AS Monaco