Le Prince Albert II en Chine, un agenda chargé au programme

Le Prince Albert II en Chine, un agenda chargé au programme

En visite d’état de quatre jours, le Prince Albert II de Monaco est actuellement en Chine. Au programme de l’agenda, l’inauguration de l’exposition « Princes et Princesses de Monaco » à la Cité Interdite et de nombreux rendez-vous autour de l’environnement, l’un des engagements clés de sa fondation. 

Les Tigres de l’Amour, un engagement princier

Arrivés mercredi 5 septembre, le Prince Albert II et sa délégation ont débuté leur séjour officiel à Yanji, capitale de la province de Jilin, près de la frontière nord-coréenne. Cette première journée fut consacrée à la protection des Tigres de L’Amour, (ou tigres de Sibérie) animaux menacés d’extinction. Une espèce chère au souverain princier, dont il s’occupe au travers de la Fondation Prince Albert II de Monaco. En effet depuis 2011, cette dernière soutient WWW (World Wildlife Fund) dans son action en faveur de cette espèce.

« Autrefois présent en grand nombre dans la Taïga et les forêts boréales de l’est de la Russie, de la Chine et de la péninsule coréenne, son territoire en Chine ne se limite plus qu’à deux provinces du nord-est du pays où seulement 27 individus sont recensés. » déclare le Palais Princier. Cependant l’initiative conjointe n’aura pas été vaine, suite à l’agrandissement de l’aire protégée, ainsi que le renforcement de la surveillance anti-braconnage, « les caméras dissimulées dans la forêt confirment l’accroissement de sa population. »

L’histoire monégasque s’expose à la Cité Interdite

La deuxième étape du séjour fut l’inauguration tant attendue de « Princes et Princesses de Monaco, une dynastie européenne (XIIIe-XXIe siècle) », hier, à la Cité Interdite. L’exposition, qui se tient sur 1300 mètres carrés, présente sept siècles d’histoire de la Principauté et de protocole développé par les Grimaldi. Organisée par le Grimaldi Forum et le Palais, elle offre un ensemble de pièces inédites. Ainsi, on compte parmi les pièces phares, le trône monégasque (sorti pour la première fois de Monaco), plusieurs robes et bijoux de la Princesse Grace et des tableaux de la collection du Prince Albert. L’événement s’est tenu en présence du ministre de la culture et du tourisme chinois, ainsi que du directeur de la Cité Interdite.

Un dîner offert par l’Ambassade de Monaco en Chine et le Grimaldi Forum, au Rosewood hôtel, clôtura cette journée. Un repas réunissant dirigeants d’entreprises sino-monégasques et artistes chinois, préparé par les chefs Philippe Joannés et Ruediger Lurz.

Une rencontre officielle avec Xi Jinping, Président de la République populaire de Chine, est prévue le 7 septembre 2018.

 

Laissez un commentaire