Les enchères à la fête à l’Hôtel des ventes de Monte Carlo

Les enchères à la fête à l’Hôtel des ventes de Monte Carlo

Si Monaco devient la capitale des enchères durant l’été, le programme de l’Hôtel des vente de Monte Carlo promet quelques belle adjudications.

L’été à Monaco est à nul autre pareil. Traditionnellement, à la mi-juillet, une succession vertigineuse de dix ventes – bijoux, montres, tableaux, sculptures modernes et contemporaines, design, art russe, archéologie, maroquinerie de luxe, vins et spiritueux – vient conclure la saison des enchères en beauté. Clientèle en villégiature sur la Côte d’Azur et commissaires-priseurs des grandes maisons transforment alors la principauté en capitale des enchères. Cerise sur ce gâteau monégasque, les prix sont relativement abordables pour une marchandise « milieu de gamme » de qualité.

A ce jeu-là, c’est Artcurial qui remporte la palme cette année avec près de 900 lots adjugés au cours de l’été, contre 800 pour Tajan. Tajan dont l’incontournable vente « bijoux » a cependant constitué un sommet rarement atteint par ce rendez-vous qui dure depuis trente ans. Les enchères ont grimpé pour une parure Mellerio, en or jaune et email, adjugé 14 500 euros. Une rivière de trente-trois diamants est partie à 57 000 euros. Un diamant de taille coussin, sur monture ancienne, à 62 500 euros. Une broche barrette Chaumet, en rubis de taille coussin, à 92 000 euros.

L’été terminé, l’Hôtel des ventes de Monte Carlo, créé par Franck Baille et Chantal Beauvois, reprend son souffle pour mieux repartir de l’avant. Une vente courante, le 22 septembre, a permis une reprise en douceur. Mais le meilleur est à venir avec trois ventes prévues en octobre. « Archéologie égyptienne » (le 13), « Sculptures et tableaux modernes » (le 20) et « Bijoux » (le 29). En novembre, une superbe vente « Mobilier-objets d’art-tableaux anciens » est prévue le 10. Puis cinq ventes s’enchaîneront à un rythme effréné avant la pause de Noël, dont une vente « montres de collection », très attendue, le 10 décembre. Le dernier trimestre 2018 promet donc quelques belles adjudications.

Laissez un commentaire