Après deux matchs difficiles en championnat et en coupe d’Europe, la Roca Team a bien négocié ses rendez-vous continentaux et  domestiques.

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour l’ASM basket. Sèchement battus par Gravelines et l’Etoile rouge de Belgrade, les monégasques ont remis les pendules à l’heure la semaine dernière, en s’imposant sans trembler à Ulm (65-75), en Eurocoupe, et contre Châlons-Reims (83-59), en Jeep Elite.

La Roca Team efface une partie de ses doutes

On craignait un peu cette équipe d’Ulm, tombeuse de Galatasaray lors de la 2e journée. Mais en Allemagne, mardi dernier, la Roca Team a effacé une partie des doutes qui entourent ses performances récentes. Plus fraîche, mieux inspirée, l’équipe de Sasa Filiposki infligeait d’entrée un 14-4 à son adversaire sur les 4 dernières minutes du premier quart-temps. Ce qui s’appelle se faciliter les choses… Grâce notamment à un bon Ian Hummer (13 points, 10 rebonds), elle creusait ensuite l’écart, jusqu’à compter 21 points d’avance à la mi-temps. Face à une équipe allemande rapidement émoussée, la partie se poursuivait sur un faux rythme un peu étrange. Mais l’ASM gérait son avance malgré une réaction timide des locaux, revenus à – 7 en milieu de seconde période. Finalement, Outarra, puis Needham, à 3 points, mettaient un terme au suspense.

Une montée en puissance progressive

La Roca Team réalise ainsi la bonne affaire de son groupe en remontant en haut du classement grâce à une agressivité défensive qui a dû faire plaisir à Sasa Filiposki. L’entraineur pointait en effet ce secteur de jeu comme une des faiblesses de son équipe depuis le début de saison.

Une débauche d’énergie qui a peut-être laissé quelques traces. Car, quatre jours plus tard dans sa salle Gaston-Médecin, le début de match de l’ASM contre Châlons-Reims, a été plutôt poussif. Mais, après deux premiers quart-temps laborieux, la montée en rythme progressive des locaux a rendu le match plaisant. Mené 36-38 à la mi-temps, les Roca boys se sont réveillés au retour des vestiaires grâce notamment au trio Kikanovic (20 points, 8 rebonds)-Lacombe (18 points, 4 rebonds)-Needham (9 points, 5 passes). Profitant de la maladresse de son adversaire, les Monégasques se sont envolés au score, pliant le match lors d’un troisième quart-temps à sens unique (21-5). De bon augure pour la suite du championnat.