Les espoirs de jouer la Leaders cup s’amenuisent pour la Roca Team, battue hier sur le parquet de Bourg-en-Bresse.

Et patatras ! La belle série s’est arrêtée nette. Vainqueur de Strasbourg samedi dernier, la Roca Team a subi la loi de Bourg-en-Bresse hier soir (100-90) pour le dernier match de l’année. La Leaders cup s’éloigne pour l’équipe du Rocher qui devait gagner hier soir pour ne pas hypothéquer ses chances de faire partie des huit meilleures équipes à la fin des matchs aller, le 19 janvier. Les hommes de Sasa Filipovski restaient pourtant sur deux victoires consécutives et montraient de belles choses depuis la signature d’Eric Bukner dans la raquette et de Sergii Gladyr, chargé de pallier l’absence pour blessure de Gerald Robinson.

La JL Bourg a fait la course en tête

Hier, après une entame de mach délicate (0/7 aux tirs), c’est pourtant la JL Bourg qui a fait la course en tête. Dès le premier quart temps, le jeu collectif fluide des Burgiens a étouffé une AS Monaco maladroite à trois points (0/7 contre 7/20 pour leurs adversaires) et fébrile défensivement. A la pause, les locaux mènent au score (45-40).

La réaction de la Roca Team dans le troisième quart-temps (77-75 à la 36e), grâce au bon match sur les ailes de Gladyr et Ouattara, ne suffira pas. Monaco fini par payer ses mauvaises dispositions défensives, notamment sur Zachery Peacock, inarrêtable après la pause et auteur de 27 points. Avec 54,1% de réussite aux tirs, Bourg-en-Bresse remporte logiquement la partie en marquant 100 points.

Doit-on désormais s’attendre à ce que Monaco ne dispute pas la prochaine Leaders cup ? « Ce serait moche », concédait récemment Paul Lacombe. C’est pourtant le scénario le plus probable aujourd’hui. Pour la jouer, le triple tenant du titre doit impérativement gagner ses deux prochains matchs. Il doit surtout espérer un heureux concours de circonstances et plusieurs faux pas de ses adversaires.