Un appel d’offres a été lancé pour l’exploitation du port Marina de Villeneuve Loubet.

Après la SYCIM (Société du Yacht Club International de Marina Baie des Anges), concessionnaire pendant 50 ans, qui exploitera le port Marina de Villeneuve Loubet à partir de 2021 ? Les candidats ont jusqu’au 30 avril pour déposer leur dossier. Le mode de gestion externalisée a été choisi. Il sera effectif par l’intermédiaire une délégation de service public. Mais la commune des Alpes-Maritimes conservera l’autorité sur la prise de décisions concernant le périmètre et les orientations du port. « On ne va pas transformer Marina en port de croisière et se substituer à Monaco ou Antibes », a d’ores et déjà prévenu le maire, Lionnel Luca.

De gros chantiers à mettre en oeuvre

La cité balnéaire de la baie des Anges entend accorder la délégation de service public pour une durée maximum de 30 ans, contre 50 ans précédemment. De gros chantiers attendent le futur concessionnaire : reconstruction du bâtiment d’accueil et de l’ancienne capitainerie, réfection des voies d’accès, des parkings et des terre-pleins, remise aux normes de l’aire de carénage, création d’une collecte des eaux grises et noires des bateaux… Des investissements qui pourront être en partie financés par la location des anneaux et par une hausse des tarifs, prévue par la commune, sur les cinq premières années.

Le port rapporte actuellement 150 000 euros par an. « Une misère », selon Lionnel Luca. Conseillé par la chambre de commerce et d’industrie (CCI), ce dernier souhaite « un port de haute qualité environnementale », rentable, mais aussi des investissements « pour coller avec l’ensemble résidentiel de qualité qu’il y a autour« .

Le nouveau concessionnaire sera connu en octobre 2019 pour une exploitation à partir du 1er janvier 2021.