Le site international officiel globallpetrolprices.com établit un classement international des prix du carburant…

S’il a fait quelques émules dans le monde, le mouvement des Gilets jaunes, né en France d’une contestation de la hausse des prix du carburant, n’a pas pris à Monaco. Certes, les résidents monégasques n’ont pas la réputation d’avoir des problèmes à boucler leurs fins de mois. Et remplir le réservoir de leurs voitures ne doit pas grever particulièrement leur pouvoir d’achat. Il n’en demeure pas moins que le prix du gazole est plus cher en principauté que partout ailleurs.

Record mondial du prix du litre de gazole

Début janvier, le litre s’y échangeait en moyenne 1,69 euros. Loin devant la Norvège – 1,58 euros par litre de gazole -, deuxième de ce classement établit par le site international officiel globallpetrolprices.com. Et très loin devant la République d’Iran qui facture 0,06 euros/litre. Quant au Venezuela, autre pays pétrolier, le carburant y est gratuit…

La principauté détient ainsi le record mondial du prix du litre de gazole, concurrencé seulement par quelques zones insulaires. L’unique station-service de l’Île d’Yeu affichait ainsi, début novembre, le tarif hallucinant de 2,016 €/litre pour le diesel et de 2,047 €/litres pour le sans-plomb 95. L’écart avec les prix pratiqués dans les stations essence du continent se situe dans une fourchette de quarante à soixante centimes par litre.

Côté essence justement, qui alimente la majorité des véhicules monégasques, la principauté n’est guère mieux lotie. Le prix d’un litre de sans-plomb s’affiche ainsi en moyenne à 1,75 euros. Seul Hong-Kong fait « mieux », avec un prix affiché à 1,80 euros.